Janvier 14, 2018
Par Rebellyon
154 visites


Développement personnel, habitats groupés, jardins partagés… : face au désastre capitaliste, l’écologie se présente comme une réponse globale et positive, un changement de rapport au monde appuyé par des gestes au quotidien. Comme dans la fable du colibri, « chacun fait sa part ». Mais en considérant la société comme un agrégat d’individus, et le changement social comme une somme de gestes individuels, cette vision de l’écologie ne succombe-t-elle pas à la logique libérale dominante, signant le triomphe de l’individualisme ? http://lemondealenvers.lautre.net/livres/egologie.html

Venez en discuter !
http://lagryffe.net/

JPEG - 792.2 ko

À propos de l’auteure

Aude Vidal a mangé bio et fait du vélo à Bordeaux puis à Lille. Elle est co-auteure avec Guillaume Trouillard de “On achève bien les éleveurs. Résistances à l’industrialisation de l’élevage” (L’Échappée, 2017).

Aude Vidal sera l’invitée du Canut infos du vendredi 19 janvier (19-20h sur Radio Canut, 102.2. FM).




Source: