Février 15, 2019
Par Rebellyon
316 visites


Étudiant à l’Université Toulouse Jean Jaurès, Mathias Quéré a soutenu en 2016 un mémoire sur “les Groupes de libération homosexuels en France de 1974 à 1979”, ces mouvements apparus à travers tout le pays au mitan des années 70 dans le sillage du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR). Une version abrégée de ses travaux vient de paraître aux éditions lyonnaises Tahin Party sous le titre Qui sème le vent récolte la tapette. Il prépare actuellement une thèse sur l’histoire du mouvement homosexuel en France de 1974 à 1986.

L’irruption des homosexuel·les dans le paysage politique et militant est un fait majeur dans l’histoire de l’homosexualité. En France, elle survient au début des années 1970 avec l’apparition des Groupes de Libération Homosexuels. Pendant près de cinq ans, à travers tout le pays, ces groupes se constituent en un véritable mouvement politique luttant pour l’abrogation des lois discriminatoires sur l’homosexualité ou la libération sexuelle, tout en participant au combat anticapitaliste.

Entrée libre.

Table de presse tenue par la librairie Terre des Livres.

Centre LGBTI Lyon

19 rue des capucins – Lyon




Source: