Octobre 25, 2021
Par Expansive
255 visites


Sud-Éducation et Pontcerq invitent à une rencontre autour du livre de Frédéric Metz, Le Plongeur de Pélasge. Quelques considérations sur l’enseignement des sciences naturelles, dans les écoles, au début du XXIe siècle (Pontcerq, 2021), en présence de l’auteur.

Université de Rennes 2, campus de Villejean, amphithéâtre B019, mercredi 27 octobre 2021, 18h15.

L’intervention aura lieu en deux temps :

I. Ce que la pédagogie de la compétence est actuellement en train de détruire dans les écoles. (La perception destituée 1/2)

Seront exposées et livrées à la discussion quelques thèses sur le concept de compétence. La « compétence » est un concept né dans les sciences de la gestion ; mais ce qu’elle accomplit n’est pas seulement l’introduction dans l’Éducation nationale d’un vocabulaire ni même d’habitudes managériales (de mesure, de contrôle). Ce qu’atteint et destitue une telle pédagogie, en son principe (avec l’élève « mis au centre », qu’il s’agit de munir de compétences), c’est la donation du monde – c’est-à-dire, au sens phénoménologique : la perception – comme relation intentionnelle.

L’exemple de l’« esprit critique », tel que promu actuellement dans l’Éducation nationale comme « compétence clef », peut servir à donner une illustration de la débâcle politique et pédagogique à quoi prépare, dans les écoles, une telle révolution. Sera évoqué en particulier le livre de Nicolas Gauvrit et Sylvain Délouvée : Des têtes bien faites. Défense de l’esprit critique, sous la direction scientifique de Gérard Bronner, PUF, 2019 ; le livre offrant, de cette débâcle, une des meilleures illustrations à ce jour.

II. Les animaux entièrement absentés de l’enseignement scolaire, en France, au début du XXIe siècle : une « crise de la sensibilité » ? (La perception destituée 2/2)

On parle abondamment aujourd’hui d’une « crise de la sensibilité » (Baptiste Morizot par exemple). La crise écologique aurait pour fond une crise du sensible et il s’agirait de réactiver notre sensibilité, en dépassant le dualisme nature/culture (Philippe Descola), en remontant en deçà de la bifurcation (entre qualités premières et secondes). Cette notion de « crise de la sensibilité » donne-t-elle une prise suffisante pour penser la destitution de la perception à l’œuvre actuellement – dans les écoles et ailleurs ?

*

Voir [ici]

*

Frédéric Metz a publié aux éditions Pontcerq Quelques remarques sur Bach (martelées) à partir de motifs pris à sa vie (2020) ; ainsi que Georg Büchner. Biographie générale (2013). Depuis quelques années, avec le Hebel-Kolportage, il essaie d’introduire Hebel en France.




Source: Expansive.info