Avril 23, 2021
Par Le Pressoir
153 visites


 - 221.5 ko

Semer le confusionnisme, servir l’extrême droite.

Reinfocovid : questionner, comprendre, agir. Facile et simple. Questionner et douter fait partie du processus scientifique en cours pour comprendre la crise du coronavirus.

Les protocoles sont sans doute adaptables et multidirectionnels, mais la science ne se contredit pas, elle établit différents protocoles ou méthodes scientifiques, qui aboutissent à différents résultats vérifiables et reproductibles.

L’affirmation précédente cerne le moment où les mouvements comme Reinfocovid, sèment la graine du doute et du confusionnisme. Un moment déjà trouble où la science est “entre deux états”, la science établie et la science en construction. Mais comment cela peut-il arriver ? Pour pouvoir comprendre la suite, c’est important de contextualiser les mouvements covido-sceptiques, anti-masques, ou encore anti-vaccins covid-19 en France.

Rapidement, le monde est sous le choc. 3 mois seulement “après Wuhan“, le covid-19 se propage déjà dans 90% des pays du monde. Les États-Unis, plongés dans le Trumpisme, accusent les Chinois de la catastrophe, et au lieu de prendre des mesures, s’enferment dans une approche libérale : le monde ne doit pas s’arrêter. Au fur et à mesure que la courbe de cas positifs et de morts monte, les États se divisent et commencent à instaurer des mesures de protection obligatoires. Trump garde son cap, le but est de diviser pour régner, car les élections approchent, il faut mobiliser les troupes et toucher un maximum d’électeurs. Au-delà des théories conspirationnistes menées par le mouvement Qanon (pro-Trump), le but est de profiter de la crise du covid-19 pour toucher en profondeur la classe populaire. Une stratégie apparait, celle de la banalisation du discours covido-sceptique et anti-masque, au sein des Républicains d’abord, puis de l’extrême droite. Trump, se définit ainsi, au contraire de Biden, comme celui qui défendra la logique libérale. Rapidement, ce mouvement se répand en Allemagne puis en France, promu sur les réseaux sociaux par les mouvements complotistes, intégristes, voire d’extrême droite. Les manifestations covido-sceptiques, anti-masque et anti-vaccin, se multiplient alors en Angleterre, en Suisse, en Allemagne ou en France. Reinfocovid, BaslesMasques, Laissonslesprescrire et d’autres, sont la continuité de ce flux complotiste et réactionnaire, incarné par le film HOLD UP conforme aux idées conspirationnistes qui se propagent depuis des mois dans les réseaux d’extrême droite américains.

Lire tout l’article ici




Source: Lepressoir-info.org