Janvier 20, 2020
Par Paris Luttes
199 visites

Vendredi une action avait occupée brièvement le siège de la CFDT à Paris. Le syndicat continue à trahir les grévistes en portant plainte suite à l’occupation de leurs locaux. Sur BFM TV, Laurent Berger déclare que la CFDT a pris cette décision parce qu’il y a eu « intrusion », « violence », « insultes », « intimidation » et « crachats » sur des salariés. En réponse, ce lundi 20 janvier, des grévistes ont plongé dans le noir le siège de la CFDT en coupant le courant.




Source: Paris-luttes.info