Juin 21, 2020
Par Dijoncter
207 visites


Réalisé à Dijon durant l’hiver dernier, ce documentaire sonore revient sur la convergence qui s’est produite entre les différents acteurs et actrices du mouvement des retraites. L’idée est de comprendre les raisons de cette mobilisation. Qu’est-ce qui a poussé les cheminot.es, les pompier.es, les avocat.es, les infirmier.es, le personnel de l’éducation, les étudiant.es les gilets jaunes et les féministes dans la rue ? Pourquoi et comment toutes ces personnes ont lutté ensemble ?

Le mouvement des retraites a débuté le 5 décembre 2019. À Dijon comme partout en France la mobilisation était impressionnante. C’est le mouvement social le plus important depuis la réforme des retraites de 2010. Il s’est poursuivit pendant plus de deux mois. À Dijon des blocages ont eu lieu (dépôt pétrolier de Longvic, dépôt de bus et tram divia, centre technique enedis) mais également des actions symboliques comme le jeté de cartable devant le rectorat ou encore des actions festives comme le flashmob « à cause de macron » au centre commercial de Quetigny. Les manifs aussi se sont multipliées. Dès le début du mouvement les manifs gilets jaunes s’alternaient avec les manifs des retraites puis à la mi-janvier une nouvelle forme de mobilisation est apparue : les manifs aux flambeaux à la nuit tombée.

Ce mouvement a été porté par de nombreuses personnes affiliées à des syndicats ou non et exerçant diverses activités. À Dijon, le mouvement s’est plutôt organisé par secteurs professionnels. En manif on voyait très clairement les cortèges se dessiner ainsi : le groupe des avocat.es, les professionnel.les du secteur hôspitalier, les profs, les étudiant.es, les cheminôt.es, les pompier.es, les gilets jaunes et parfois même un cortège féministe. Si la mobilisation était si forte ce n’est pas seulement du fait de la réforme des retraites. Certains comme les pompiers, le secteur hospitalier et les gilets jaunes étaient déjà mobilisés au début du mouvement des retraites. D’autres l’avaient été récemment, c’est le cas du secteur de l’éducation, de la justice et des cheminots. Les collectifs féministes dijonnais s’étaient aussi mobilisés à plusieurs reprises dans les mois précédents le mouvement.

Dans ce documentaire on s’est interessé aux problématiques propres à chacun de ces groupes et aux raisons de leur colère. On s’est ensuite demandé comment la convergence entre tout.es ces acteur.ices avait été possible.

JPEG - 99.1 ko

Quelques mois après, le confinement passé par là, le sujet est toujours d’actualité. Le gouvernement n’a pas abandonné ce projet. Passé de force à l’assemblé nationale début mars à l’aide du 49.3, laissé en suspens pendant la période du confinement, il revient peu à peu dans les discussions du gouvernement.

On vous propose une réflexion sur la première vague de cette mobilisation concernant la réforme des retraites.

Documentaire sonore sur le mouvement contre la réforme des retraites de 2020




Source: Dijoncter.info