Énorme mobilisation ce samedi 11 mai lors de l’Acte 26 des GJ à Lyon. Alors que la préfecture annonce quelque 2000 manifestants, l’équipe stéphanoise du Gueuloir en a compté entre 7 000 et 10 000. Récit en texte et en image publié sur le lenumerozero

Le RDV est donné à 14h place Bellecour. La manifestation est déclarée et autorisée, 4 périmètres sont toutefois interdits par la Préfecture. Les manifestants arrivent au compte-goutte place Bellecour car devant traverser de nombreux contrôles (jusqu’à 4 pour certains de nos reporters) ! Sur place est notamment présent Jérôme Rodriguez portant les revendications des Gilets Jaunes. Revendications qui aujourd’hui en plus des habituelles (RIC, hausse du SMIC…) sont essentiellement portées sur la privatisation des ADP, la casse du service public et la lutte pour le climat. Suite à l’arrivée d’un gros groupe de motards se plaçant en tête du cortège, la manifestation prend son départ.

PNG - 1 Mo

Un démarrage festif dans la bonne humeur, il ne faut cependant que quelques centaines de mètres pour qu’une ligne de gendarmes mobiles (GM) se déploie devant le cortège afin d’encadrer ce dernier au plus près. L’apparition d’un hélicoptère ne se fait également pas attendre, il survolera la ville jusqu’à tard dans la soirée. Toutes les rues annexes sont bloquées, débordantes de gendarmes, CRS et autres policiers. Ce dispositif très oppressif a tout naturellement pour effet d’accroître les tensions alors même que la manifestation se déroulait dans le calme : présence de forces du « désordre » d’avantages que de « l’ordre » ! Toutes modifications du parcours est ainsi empêchées et la situation se tend crescendo […]

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info


Article publié le 14 Mai 2019 sur Rebellyon.info