Récit de la manif nocture féministe du samedi 23 novembre 2019 à Rennes.

Récit de la manif nocture féministe du samedi 23 novembre 2019 à Rennes.

Récit de la manif nocture féministe du samedi 23 novembre 2019 à Rennes.

Samedi 23 Novembre a eu lieu un rassemblement féministe nocturne à 20h au départ de la place Sainte Anne. Nous étions une centaine de personnes et nous avons pris la rue, fort.e.s et déterminé.e.s. Les flics nous interdisant de sortir du centre-ville, et c’était tant mieux, nous y sommes restées et y avons manifesté. Aucune charge n’a été faite contre le cortège, ils sont restés loin de nous. Les féministes sont-elles si effrayantes ? Nous ne sauront jamais, alors tout nous était permis, nous avons pu laisser libre court à notre créativité, sans être perturbées. Et la manif s’est terminée sans arrestation ni contrôle.

Sous la banderole « Féministes, VNR et Révolutionnaires », de nombreuses actions différentes les unes des autres ont été possibles sans qu’il y ait de dissociation dans le cortège et sans service d’ordre.

La manif, était voulue de nuit pour occuper les rues du centre, à l’heure où le système patriarcal nous dit d’avoir peur et de ne pas y traîner. Nous avons appelé à cette manif en alternative au cortège proposé par « Nous toutes 35 » le jour même à 14h. Nous pensons que cette journée est trop récupérée et instrumentalisée par des féministes institutionnelles qui reproduisent des schémas de domination. Ce rassemblement était ouvert à toutes les personnes concernées ou alliées à la lutte féministe souhaitant lutter contre le patriarcat et le sexisme. 
Nous défendons un féminisme qui ne se veut pas victimaire mais au contraire fort, offensif, radical, anticapitaliste. Il se veut émancipateur et en opposition avec les institutions patriarcales,dont nous n’attendons rien et qui ne sont pas des interlocuteurs possibles, tels que le système judiciaire, la prison, l’État, la police, etc…

Nous sommes plus soudées et determinées que nous ne l’avons jamais été. Les manifestations de nuit nous semblent impératives pour affirmer nos luttes. Nous pensons qu’un 23 novembre seul ne suffit pas, continuer à s’organiser et à manifester en dehors du calendrier féministe institutionnel, comportant seulement 2 dates par an, est nécessaire pour construire un rapport de force.

Cette manif nous semble être une réussite, elle montre qu’il est à la fois possible de faire une manif féministe de nuit, et de manifester librement dans le centre-ville de Rennes. Le collectif est notre arme pour s’organiser, prenons la rue toutes et tous, ne soyons pas isol.é.s. Ensemble nous sommes plus fortes contre le patriarcat et le sexisme qui nous oppresse chaque jour. Pour que plus personne n’ait le pouvoir de dicter nos vies, nos choix, et parce que le féminisme n’est pas à situer en dehors des luttes sociales, rejoignez-nous pour de prochaines actions ou manifs sur Rennes.


Article publié le 03 Déc 2019 sur Nantes.indymedia.org