Mai 20, 2016
Par Marseille Infos Autonomes
69 visites


On bloque la sous-préf’ !

Dès 10h, un cortège de presque 200 lycéens part du lycée Jean Baptiste Dumas pour rejoindre les 800 personnes qui se sont rassemblées Place de la mairie. A 10h30, la manifestation s’ébranle avec en tête une banderole : « Contre la loi travail, grève, blocage et sabotage ! ». L’objectif est clair au départ de la manif : on bloque la sous-pref’ ! Le cortège est dynamique : des lycéens, des grévistes, une batucada ! Le cortège est bruyant, des slogans sont criés, de nombreux pétards sont jetés et des poubelles sont récupérées au fur et à mesure du trajet. Une fois arrivés devant la sous-préfecture,les manifestants entassent les poubelles devant l’entrée, les portails sont bloqués à l’aide de chaînes et de cadenas : « La sous-pref’ enchaînée, le peuple déchaîné ! ».

Quelques projectiles volent vers les forces de l’ordre retranchées à l’intérieur du bâtiment , des banderoles sont accrochées aux portails.


On bloque la gare ! Solidarité avec les cheminots !

Après quelques discussions, un cortège de plusieurs centaines de personnes s’élance vers la gare pour bloquer la circulation des trains en solidarité avec les cheminots. Une pause devant la gendarmerie, cadenassée à son tour. Des poubelles sont déversées devant, les quelques gendarmes qui montrent le bout de leur nez sont copieusement hués. « Goodyear, Air France, solidarité ! », « Flics, porcs, assassins ! ». Un message de solidarité avec tous ceux qui subissent la répression. On arrive à la gare, les rails sont envahis, la circulation des trains s’arrête. Des wagons sont tagués « Ni loi ni travail », « 49-3-2-1-BOOM », l’entrée est gratifiée d’un « De cette société là, on en veut pas ! C’est la lutte ! ». Après une heure de blocage, quelques prises de parole et un pique-nique sur les voies, les manifestants repartent en cortège jusqu’à la sous-préfecture où se tiendra une

assemblée de lutte.


« Une seule lutte, la lutte des classes ! Une seule guerre, la guerre

sociale ! »

Malgré quelques instants de flottement et de confusion, la manifestation du 17 mai a été bien différente des précédentes. La présence de différents secteurs en lutte, ainsi que les différentes manières d’exprimer la colère ont été un réel point positif pour cette journée. Les blocages ont montré la détermination et la solidarité qui animaient le cortège.


Offensive contre la loi travail !




Source: