Mars 22, 2020
Par Zone À Défendre
214 visites


Ce samedi, une cabane servant de sleeping, actuellement inoccupée, a été incendiée au rosier. Il s’agit d’un acte individuel et en aucun cas d’une quelconque décision collective. Il n’a pas été causé par une personne habitant au rosier. Nous condamnons cet incendie comme les autres actes de destructions et sabotages de ce type pour répondre à des conflits sur la zad. Nous constatons l’exaspération suscitée par des mois de tensions, par les violences sexistes répétées de ces dernières semaines et la non prise en compte des cadres collectifs. Mais il n’est absolument pas acceptable de croire régler des problèmes ici en incendiant des infrastructures collectives et cabanes. Le processus collectif à propos de la résolution des conflits au rosier était très clair à ce sujet. Cet acte est d’autant plus regrettable qu’il intervient à un moment où un dialogue sur des cadres de cohabitation vivable s’élabore entre la plupart des habitant.es du rosier. Il faut que celui-ci puisse enfin se mettre en place. Nous continuerons à travailler en ce sens.

Des habitant.es de la zad




Source: Zad.nadir.org