Avril 26, 2016
Par Zone À DĂ©fendre
57 visites


Le 17 avril à la ZAD du Chateau de Moulinsart d’ Angers

Dimanche dernier on était plus de vingt personnes de la ZAD à aller au squat de migrants d’Angers pour fêter ensemble la journée internationale des luttes paysannes. On est arrivé.e vers 11h pour rencontrer une partie des habitants du lieu, des militant.e.s d’Angers, et pour visiter l’ensemble (énorme !) des bâtiments. On a amené des produits de la ZAD (pain, fromages et légumes) et partagé le repas. Ensuite on a lu le petit texte qui suit, en anglais et en français (avec traduction en somalien), pour expliquer aux personnes du lieu pourquoi on était là et qu’est ce que c’est la ZAD. Dans l’après-midi pas mal de gens sont venues pour planter et semer sur le terrain autour du squat. Salades, carottes, radis, patates, ail et oignons…un poste emmanchage d’outils a été installé pour laisser sur place de quoi jardiner. Au même temps d’autres personnes ont décore une façade du grand hangar d’un grand tag « vivons libres ».

L’après-midi s’est terminée avec un goûter partagé, des chansons et des danses. Les habitants étaient contents et on a passé une chouette journée ! Bonne ambiance et super accueil !

Voici la prise de parole :

Nous sommes venu de la ZAD de NDDL pour soutenir les habitantes du Château de Moulinsart et passer ensemble cette journée du 17 avril.

Le 17 avril c’est la journée internationale des luttes paysanne. Elle à été crée pour rendre hommage aux 19 personnes tuées par la police brésilienne en 1996, lors d’une manifestation du Mouvement de sans Terres. Ces paysannes s’opposaient à l’élite de propriétaires terriens, qui possèdent 80% des surfaces agricoles au Brésil.

La ZAD de NDDL est un endroit occupé contre un projet d’aéroport. Ces terres seraient destinée à la destruction et au bétonnage. Nous les occupons depuis plusieurs années, pour y vivre, y construire nos habitations et s’organiser ensemble. Mais aussi pour les cultiver, pour nous nourrir, pour nous émanciper du système. Une partie de ce qui est produit sur la ZAD va régulièrement soutenir d’autres luttes : par exemple, depuis plusieurs années des patates, du fromage, du pain et des légumes sont envoyés à Calais et dans des squats de migrants à Nantes.

Nous ne luttons pas seulement contre un aéroport, mais aussi contre le monde qui va avec. C’est ce système qui impose des aéroports mortifères et d’ inutiles frontières, qui permet à une petite partie de la planète de s’enrichir grâce au pillage des ressources du reste de la terre. C’est justement ce pillage qui appauvrit certains pays, qui crée les guerres et qui oblige les personnes à migrer ailleurs pour pouvoir vivre ou survivre. Accaparement des terres et migrations sont deux faces de la même pièce.

Aujourd’hui nous sommes ici pour apporter notre soutien aux habitantes de la ZAD du Chateau de Moulinsart. Pour semer, planter et travailler la terre. Mais aussi pour se rencontrer, pour tisser des liens, car ensemble on est plus fort.

Nourrissons des luttes et cultivons des liens !




Source: