Novembre 10, 2021
Par ZEKA
306 visites


Les 18 et 19 juin dernier, lors d’une rave-party qui se tenait à Redon en Ille et Vilaine pour rendre hommage à Steve Maïa Caniço assassiné par la police le 21 Juin 2019 à Nantes lors de la fête de la musique, un énorme dispositif policier avait attaqué avec une extrême violence les teufeurs. Du matériel avait été détruit à coup de bottes et matraques et un danseur avait eu la main arrachée par une grenade.

Au lendemain des faits, Amnesty International avait dénoncé « un usage de la force illégal et disproportionné au regard du droit international relatif aux droits humains. » Encore une fois, les autorités avaient choisi la violence en lieu et place du dialogue. Des pluies de lacrymos et de grenades s’étaient abattues sur une foule qui ne désirait que faire la fête. De nombreux blessés étaient à déplorer.

Mardi 9 novembre, le tribunal correctionnel de Rennes inversait les rôles et condamnait trois personnes à des peines de quatre à six mois de prison avec sursis pour « violences à l’égard des gendarmes » ! Or, selon l’avocate des prévenus, le dossier est non seulement « cruellement vide » mais, fait plus étrange encore, « aucun des gendarmes ne s’est porté partie civile. »

Nous ne nous laisserons ni assassiner, ni emprisonner, ni mutiler et nous continuerons de danser. Nous sommes toujours là après 30 ans de répression et nous serons encore là tant que la seule réponse qu’on nous apportera sera celle de la violence ! – Teknival des Musiques Interdites

Flics = casseurs / association de malfaiteurs

Encore une fois, c’est Philippe Astruc, à l’heure actuelle le plus représentatif de ces politiques de répression et de stigmatisation, qui a « géré » les dossiers de l’affaire Steve ou de la rave du nouvel an. Un parfait exemple d’une politique démagogique, ouvertement raciste, discriminatoire et sanglante comme celle qui fleurit depuis deux ans sur les plateaux télé et font baver les Darmaprout et autres politiques totalitaires de ce quinquennat. Une vision d’une société orwellienne que nous combattrons toujours avec cette même soif de vie, de joie et de liberté.

Pour la Vie ! Vive l’Anarchie !
ACAB !




Source: Zeka.noblogs.org