Juillet 1, 2022
Par Paris Luttes
180 visites

On massacre des personnes noires en Espagne, à Melilla, aux portes frontaliùres de l’Europe

Ce week-end des centaines de personnes migrantes, en majorité des personnes noires, on tenté de traverser la frontiÚre espagnole. La répression policiÚre espagnole et marocaine a été ultra violente et a entraßné la mort de 45 personnes et a fait des centaines de blessés.

Ce qui aurait Ă©tĂ© un scandale international s’il s’était agit de corps blancs, europĂ©ens, fait l’objet d’une couverture mĂ©diatique raciste par les mĂ©dias europĂ©ens & sert d’aliment a une politique anti-migratoire. Les militants emboĂźtent d’ailleurs le pas en opposant une rĂ©sistance formidable a parler de racisme systĂ©mique, de prononcer le race, le mot Noir, et en prĂ©tendant que la racialisation est un Ă©lĂ©ment secondaire qui ne mĂ©rite pas d’ĂȘtre mentionnĂ©. Ils ne comprendront jamais le traumatisme que cela reprĂ©sente pour nous de voir des corps non-blancs, des corps comme les nĂŽtres mis Ă  mort de maniĂšre rĂ©pĂ©tĂ©s, dans les livres d’histoire, dans l’actualitĂ©.

http://www.regards.fr/actu/societe/article/pourquoi-le-racisme-anti-blancs-n-existe-pas

Manifestation contre le racisme, Ă  Rabat, au Maroc, le 28 juin 2022 / AFP⁠ « Nous exigeons que l’identitĂ© des morts soit rĂ©vĂ©lĂ©e Â»â 

Les images et les vidĂ©os qui ont circulĂ© sont insoutenables. Sur les vidĂ©os on peut voir a un endroit les clĂŽtures s’effondrent et les keufs courir dessus en envoyant tout le gaz qu’ils peuvent sur des personnes tombĂ©es au sol. Les flics empilent des corps inanimĂ©s comme du bĂ©tail.

Par respect pour la vie privée des victimes, leurs familles ainsi que les personnes noires traumatisées de voir la mise en scÚne des morts noires nous ne repartagerons pas ces images.

On y voit des centaines de nos frĂšres noirs se faire violenter et tuer en toute lĂ©galitĂ©, sous prĂ©texte de dĂ©fendre l’Europe. On assassine des personnes noires du Sud en toute impunitĂ© sur le territoire espagnol. Au final, ce sont des dizaines de vies perdues, et des centaines d’individus sujets Ă  l’hyper violence et Ă  la dĂ©shumanisation.

En parallĂšle, le prĂ©sident espagnol Pablo Sanchez, Ă©lu du Parti Socialiste, applaudit les forces de police tandis que l’Europe soutient l’Espagne et approuve cet assassinat de masse.

Les mots de certaines personnes qui ont rĂ©ussi Ă  passer la frontiĂšre ont Ă©tĂ© « Ou est passĂ© le Black Lives Matter ? Pour nous il n’y a pas de Black Lives Matter Â».

On parle de dizaines de morts, des centaines de blessĂ©s et torturĂ©s. L’État Marocain porte plainte contre plusieurs de ces personnes pour la supposĂ©e violence de leur attaque, et crimes en bande organisĂ©e, avec comme argument que ces inculpĂ©s seraient les responsables de mafias. Ces personnes ne font pas partie de mafias. Elles n’étaient pas non plus armĂ©es. Et mĂȘme si c’était le cas, leurs « armes Â» auraient Ă©tĂ© bien dĂ©risoires face aux forces de police et de Frontex armĂ©es jusqu’aux dents.

Les mĂ©dias de droite relaient largement le chiffre de 140 policiers blessĂ©s, sur autodĂ©claration de policiers. La couverture mĂ©diatique française utilise une rhĂ©torique raciste et nĂ©grophobe basĂ©e sur « l’invasion Â» et fait des victimes les initiateurs supposĂ©s de cette violence, fait des policiers tueurs des victimes, et accuse les personnes migrantes d’ĂȘtre responsables voire d’avoir causĂ© leur propre mort.

En Europe aussi on a le permis de tuer des personnes noires en toute impunitĂ©, depuis un racisme structurel organisĂ© depuis les États EuropĂ©ens et mandatĂ©s par l’État Espagnol et Marocain. On tue des personnes migrantes noires.

L’Espagne compte demander Ă  l’OTAN lors du sommet mondial Ă  Madrid qui se dĂ©roule en ce moment (28-30juin) d’intervenir pour garder ses frontiĂšres. Ne doutons plus de l’envoi de forces militarisĂ©es pour dĂ©fendre les terres du Blanc de l’invasion du Sud. Ils nous tuent et continueront de nous tuer aux frontiĂšres. Le nombre de morts reportĂ©s par les mĂ©dias de droite et venant des chiffres officiels est sous reportĂ© car la police marocaine s’est empressĂ©e d’enterrer les victimes pour Ă©viter toute investigation.

Manifestation Ă  Calais, Novembre 2021 AFP⁠ « FrontiĂšres MeurtriĂšres Â»

Quand au prĂ©sident espagnol, Ă©lu du parti socialiste, ce dernier fĂ©licite les forces de l’ordre pour leur action meurtriĂšre tandis que l’Union EuropĂ©enne a fĂ©licitĂ© le prĂ©sident espagnol pour cette tuerie et cette violence de masse.

Les États responsables ainsi que l’Union EuropĂ©enne nient leur propre responsabilitĂ© en rejetant la faute sur les « trafic humain Â» et les « passeurs Â» plutĂŽt que de fermer leur frontiĂšres aux flux humains alors que les siphonnages de ressource naturelles et la politique nĂ©ocoloniale de mise sous dette et d’appauvrissement de l’Afrique au bĂ©nĂ©fice des puissances nĂ©ocoloniales continuent bon train.

Rassemblements unitaire ce vendredi 1er juillet

  • Ă  11h devant l’ambassade de l’Espagne, 22 avenue Marceau 75008 Paris
  • Ă  15h devant l’ambassade du Maroc, 5 rue le Tasse 75116 Paris

Contact : [email protected]

Texte de A et S.

http://migreurop.org/article3110.html?lang_article=fr




Source: Paris-luttes.info