DĂ©cembre 5, 2019
Par Indymedia Nantes
12 visites


Affiche_sant_-8-medium

2 morts à la Santé

Dans la nuit du 19 au 20 octobre, un feu Ă©clate dans une cellule au sein du quartier QH6 de la prison de la SantĂ©. AprĂšs avoir attendu les pompiers plusieurs heures, deux prisonniers seront transportĂ©s Ă  l’hĂŽpital, et l’un des deux dĂ©cĂ©dera. Dans la nuit du 14 au 15 novembre, un nouveau feu a Ă©clatĂ© dans une cellule au rez-de-chaussĂ©e de ce mĂȘme bĂątiment. On apprend aujourd’hui le dĂ©cĂšs du prisonnier qui y Ă©tait enfermĂ©. C’est la prison qui tue.

La Santé ré-ouverte en grande pompe

Il y a moins d’un an, tout le monde vantait une prison humaine, avec douche dans les cellules, encellulement individuel qui n’est dĂ©jĂ  plus d’actualitĂ©, cabine tĂ©lĂ©phonique pour racketter les prisonniers avec des coĂ»ts de communication allant de 0,18€ Ă  1,25€ la minute. Nombre d’entreprises privĂ©es se sont gavĂ©es – une cage dorĂ©e reste toujours une cage.

Aujourd’hui les prisonniers vivent l’enfer

Ils ont faim Ă  cause des rations de bouffe trop petites et des problĂšmes de cantine. Les communications vers l’extĂ©rieur sont de plus en plus compliquĂ©es par les brouilleurs alors que d’expĂ©rience, on sait que ce sont souvent les prisonniers qui avertissent directement les secours face Ă  l’inaction des matons. Il y a des coupures d’eau rĂ©currentes : lorsque l’on sait qu’il y a des feux de cellules frĂ©quemment, cela est trĂšs inquiĂ©tant.

RASSEMBLEMENT POUR LES PRISONNIERS DE LA SANTE
Le 14 décembre à 14h
Place de l’Île de Sein




Source: Nantes.indymedia.org