DĂ©cembre 26, 2021
Par L'envolée
340 visites

Le 25 janvier 2021 aprĂšs seulement trois semaines de dĂ©tention provisoire, Jimony est humiliĂ©, lynchĂ©, battu et TUÉ par des surveillants pĂ©nitentiaires de la prison de Meaux-Chauconin. Pourquoi ? Pour une histoire de changement de cellule. Ce jour lĂ , Jimony avait besoin d’une assistance mĂ©dicale. Mais plutĂŽt que de lui apporter les soins nĂ©cessaires, ils l’ont tuĂ©. Leur lynchage a entraĂźnĂ© l’arrĂȘt de son cƓur, ils n’ont mĂȘme pas pris la peine de le rĂ©animer immĂ©diatement. Ils le laissent inconscient dans sa sombre cellule du mitard, en arrĂȘt cardiaque. Les sĂ©quelles sont irrĂ©versibles, il est en mort cĂ©rĂ©brale, il dĂ©cĂšde le 02 fĂ©vrier, une semaine plus tard. MalgrĂ© de sombres magouilles de la part du directeur de la prison pour tenter de camoufler la vĂ©ritĂ©, d’honnĂȘtes surveillants la dĂ©noncent. L’enquĂȘte pour violences volontaires ayant entraĂźnĂ© la mort sans intention de la donner est ouverte. Neuf mois plus tard, les investigations continuent dans ce pays oĂč la justice est d’une lenteur pitoyable. Cependant, Madame la juge n’a toujours pas daignĂ© mettre les accusĂ©s en examen dans la procĂ©dure. Alors aujourd’hui, il est temps ! Il est temps une nouvelle fois de se mettre debout et de dĂ©noncer la rĂ©alitĂ© des prisons françaises et les criminels assermentĂ©s qui y agissent impunĂ©ment. Le mercredi 19 janvier 2022 Ă  12h nous allons venir prouver Ă  Madame la juge que nous n’allons jamais baisser les bras. AMIS de Jimony, CONNAISSANCES de Jimony, SOUTIENS de Jimony, toute personne touchĂ©e de prĂšs ou de loin par notre drame, REJOIGNEZ NOUS ! ON A BESOIN DE VOUS! Vous Ă©tiez presque 2000 personnes il y a 9 mois lors de son dĂ©cĂšs. Et on vous en remercie du fond du coeur. Ce jour lĂ  on vous a exprimĂ© que le combat serait long et que notre famille aurait besoin de vous les mois et les annĂ©es Ă  venir. Personne n’est Ă  l’abri de se retrouver en prison, nous, vous ou bien un de vos proches.Quand la police ne vous tue pas c’est la prison qui le fait! Puis la justice vous achĂšve en ne faisant pas son devoir.Parce que plus aucun de nos frĂšres, de nos sƓurs ne devraient subir le sort de Jimony et de tous ceux qui y ont laissĂ© la vie ou une partie d’eux mĂȘmes.

Plus d’infos via les pages facebook et instagram du comitĂ© Justice pour Jimony.

Le 25 janvier 2021 aprĂšs seulement trois semaines de dĂ©tention provisoire, Jimony est humiliĂ©, lynchĂ©, battu et TUÉ par des surveillants pĂ©nitentiaires de la prison de Meaux-Chauconin. Pourquoi ? Pour une histoire de changement de cellule. Ce jour lĂ , Jimony avait besoin d’une assistance mĂ©dicale. Mais plutĂŽt que de lui apporter les soins nĂ©cessaires, ils l’ont tuĂ©. Leur lynchage a entraĂźnĂ© l’arrĂȘt de son cƓur, ils n’ont mĂȘme pas pris la peine de le rĂ©animer immĂ©diatement. Ils le laissent inconscient dans sa sombre cellule du mitard, en arrĂȘt cardiaque. Les sĂ©quelles sont irrĂ©versibles, il est en mort cĂ©rĂ©brale, il dĂ©cĂšde le 02 fĂ©vrier, une semaine plus tard. MalgrĂ© de sombres magouilles de la part du directeur de la prison pour tenter de camoufler la vĂ©ritĂ©, d’honnĂȘtes surveillants la dĂ©noncent. L’enquĂȘte pour violences volontaires ayant entraĂźnĂ© la mort sans intention de la donner est ouverte. Neuf mois plus tard, les investigations continuent dans ce pays oĂč la justice est d’une lenteur pitoyable. Cependant, Madame la juge n’a toujours pas daignĂ© mettre les accusĂ©s en examen dans la procĂ©dure. Alors aujourd’hui, il est temps ! Il est temps une nouvelle fois de se mettre debout et de dĂ©noncer la rĂ©alitĂ© des prisons françaises et les criminels assermentĂ©s qui y agissent impunĂ©ment. Le mercredi 19 janvier 2022 Ă  12h nous allons venir prouver Ă  Madame la juge que nous n’allons jamais baisser les bras. AMIS de Jimony, CONNAISSANCES de Jimony, SOUTIENS de Jimony, toute personne touchĂ©e de prĂšs ou de loin par notre drame, REJOIGNEZ NOUS ! ON A BESOIN DE VOUS! Vous Ă©tiez presque 2000 personnes il y a 9 mois lors de son dĂ©cĂšs. Et on vous en remercie du fond du coeur. Ce jour lĂ  on vous a exprimĂ© que le combat serait long et que notre famille aurait besoin de vous les mois et les annĂ©es Ă  venir. Personne n’est Ă  l’abri de se retrouver en prison, nous, vous ou bien un de vos proches.Quand la police ne vous tue pas c’est la prison qui le fait! Puis la justice vous achĂšve en ne faisant pas son devoir.Parce que plus aucun de nos frĂšres, de nos sƓurs ne devraient subir le sort de Jimony et de tous ceux qui y ont laissĂ© la vie ou une partie d’eux mĂȘmes.

Plus d’infos via les pages facebook et instagram du comitĂ© Justice pour Jimony.




Source: Lenvolee.net