Depuis lundi 14 octobre, 20 personnes (dont 13 adultes, 1 adolescente et 6 enfants) se retrouvent devant les locaux de Chrétiens-migrants, sans logement, abandonnées par les pouvoirs publics, alors que 10 adultes et 30 mineurs sont toujours sans solution depuis plusieurs mois au plan B.

Comment comprendre en effet que l’on ait osé fermer un lieu d’hébergement de 20 personnes sous prétexte de préparer le Plan Hiver ? Ce faisant, il est important de rappeler que la France assume ainsi ses engagements gravés dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de 1989 qui garantit à tout enfant un niveau de vie suffisant pour lui permettre un « développement physique, mental, spirituel, moral et social  »

Le Collectif Accueil Sans Frontière en Touraine appelle à un rassemblement le vendredi 18 octobre, à 18h30, devant les locaux de Chrétiens migrants [1].


Article publié le 17 Oct 2019 sur Larotative.info