Dans son ordonnance, la plus haute juridiction administrative française précise que le collectif toulousain « ne provoque ni ne contribue à la discrimination, à la haine ou à la violence, que ses prises de position vis-à-vis d’Israël et du sionisme ne présentent pas un caractère antisémite, qu’il a toujours condamné l’antisémitisme, que la campagne de boycott des produits israéliens constitue une modalité légitime d’expression d’opinions protestataires (…) ».

Le Comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra appelle à se rassembler samedi 14 mai dès 14H au métro Capitole pour célébrer cette première victoire et réaffirmer notre solidarité avec le peuple palestinien qui continue de faire face à une brutale politique coloniale.




Source: Iaata.info