Avril 30, 2016
Par Rebellyon
381 visites


De très nombreuses violences policières lors des manifestations du 28 Avril

A Lyon comme dans de nombreuses villes en France, les manifestations de la journée du 28 ont été marqués par de très nombreuses violences policières. Dès les premières minutes du cortége, c’est une pluie de lacrymogènes et de grenades assourdissantes qui sont lancés sur le cortége. Et ça ne s’arrêtera pas avant la fin de la manifestation occasionnant des dizaines de blessés (dont plusieurs ont du aller aux urgences) parmi les manifestants. A Rennes, un étudiant a perdu un oeil à cause d’un tir de flash ball et les violences policières y ont fait une cinquantaine de blesser dont 10 graves. A Clermont Ferrand, la police a attaqué la nuit debout avec des tazers. A Paris, 2 syndicalistes ont été blessés par la police et mise en garde à vue.

Saccage des locaux de la CNT à Lille : le syndicalisme n’est pas criminel !

Les organisation syndicales CNT, CNT-SO et SOLIDAIRES condamnent avec fermeté le saccage par les forces de police du local syndical de l’union locale des syndicats CNT de Lille le mercredi 20 avril suite à la manifestation organisée pour le retrait de Loi Travail.

Elles rappellent que les locaux des organisations syndicales constituent bien des lieux qui appartiennent à des travailleurs exerçant leur liberté démocratique à défendre leur condition sociale. Ainsi la dégradation de matériel syndical, tout comme la consultation par la police de la documentation interne et confidentielle du syndicat, constituent une entrave extrêmement grave au droit des travailleurs à exercer leurs libertés syndicales.

Il ne fait aucun doute que cette intervention violente de la police nationale dans des locaux syndicaux s’inscrit dans la longue liste des actes visant ces derniers mois à criminaliser les organisation syndicales et le mouvement social : violences policières et interpellations de manifestants pacifiques, poursuites et condamnations de syndicalistes dont les Goodyear de la CGT et Fouad Harjane de la CNT, pression à l’encontre de la CGT qui dénonçait via une affiche les violences de la police lors des manifestations…

Les organisations signataires de ce communiqué exigent du gouvernement qu’il cesse immédiatement toute criminalisation du mouvement social et syndical et qu’il mette un terme à la répression violente des cortèges manifestants.

Finalement, elles réaffirment leur détermination infaillible, et cela malgré toutes les tentatives d’intimidation policières ou judiciaires, à lutter pour la défense des travailleurs, ainsi qu’à obtenir le retrait total de la Loi Travail.

Dans le cadre de la loi Travail et contre ces nombreuses violences policières et attaques contre des syndicalistes, l’UD CNT 69 se joint à l’appel de l’intersyndicale à venir à un rassemblement devant le Commissairiat de Villeurbanne ce mardi 3 Mai à 13h30 !




Source: