Avril 13, 2021
Par Contrepoints (QC)
213 visites


La journée même de l’entrée en vigueur du devancement du couvre-feu à Montréal, un rassemblement organisé sur les réseaux sociaux a rapidement tourné à l’émeute. Plusieurs centaines de personnes ont saccagé le Vieux-Montréal sous l’œil impuissant des agents du SPVM. L’événement fait suite à une intensification des interventions policières dans divers parcs de Montréal, et au partage sur les réseaux d’un vidéo montrant le SPVM tabassant une personne au parc Jeanne Mance.

Plus de 700 personnes se sont rassemblées dimanche soir pour protester contre le devancement du couvre-feu à 20h. Dès 19h, une foule composée de jeunes montréalais.es a commencé à se masser au coin de rue de la Commune et Place Jacques-Cartier. Personne ne pouvait dire d’où provenait l’appel exactement, les gens présents l’avaient vu passer sur Snapchat ou Instagram. Dans une ambiance festive et éclectique, sous les feux d’artifice et le bruit des motos et des chars de course, les gens ont scandé des slogans divers, insultant le premier ministre ou appelant à la réouverture des gyms et des écoles. Les quelques voitures de police qui ont osé passer sur de la Commune se sont fait instantanément caillasser, le SPVM s’est ensuite tenu en retrait, même au-delà de 20h. Quelques complotistes ont tenté d’animer la soirée, mais ils ont été rapidement débordés par le cours des événements. 

Vers 20h30, un feu a été allumé en plein milieu de la Place Jacques-Cartier, rapidement alimenté par le mobilier urbain trouvé autour. Le SPVM a alors tenté tant bien que mal de disperser le rassemblement en lançant des gaz lacrymogènes, en tirant des balles de plastique et en chargeant la foule. Des petits groupes se sont alors formé et ont entrepris de saccager les vitrines des commerces des rues Notre-Dame et St-Paul durant plusieurs dizaines de minutes, sans aucun flic à l’horizon. 

C’est devant le cafouillage du gouvernement et le recours aux forces policières pour faire appliquer des mesures sanitaires inutiles que la jeunesse montréalaise s’est insurgée. Hier soir, on a senti la gronde résonner dans les rues de Montréal.




Source: Contrepoints.media