Mars 2, 2022
Par Marseille Infos Autonomes
264 visites

Lors des manifestations de Maidan (2013-2014) qui ont renversé le président Viktor Ianoukovitch, les camarades anarchistes et antifascistes d’Ukraine avaient contesté la corruption et l’autoritarisme du gouvernement de l’époque au côté d’une majorité hétéroclite de la population ukrainienne.

Ensuite l’escalade : la montée des nationalismes de tout bord a abouti au conflit armé du Donbass depuis 2014, qui a fait plus de 14 000 morts et des dizaines de milliers d’exilés. Le mouvement de Maidan s’est disloqué et extrême-droitisé sous l’effet des paramilitaires nationalistes. Les tendances de gauche y ont été marginalisées. Les libéraux ont tiré parti de ce contexte et ont accédé au pouvoir. On peut parler de révolution volée.

Sous le régime ukrainien actuel, la répression des groupes de gauche s’est poursuivie à travers la police politique et les attaques des fascistes. Dans le Donbass, la police de Poutine a menacé, torturé et emprisonné de nombreux opposants anarchistes et antifascistes, comme elle le fait en Russie.

Aujourd’hui, avec l’entrée de l’armée russe en Ukraine, nos camarades contestent plus que jamais les impasses nationalistes et impérialistes qui entravent tout mouvement d’émancipation sociale et politique. Si le capitalisme sauvage ne les fait pas plus rêver que l’autocratie de Poutine, rien n’est possible sous les feux de la guerre. Sous les feux de la guerre par l’une des plus puissantes armées du monde, aguerrie en Syrie, l’urgence des individus est à la survie et à la défense de sa propre vie. Pour elles et eux, l’autodéfense est un droit inaliénable.

C’est pourquoi notre soutien va à nos camarades qui subissent directement les guerres des puissances, qu’elles soient commanditées par l’Otan ou par des oligarques russes milliardaires.

Tandis que leur escalade militaire produit de nouvelles folies meurtrières, le mouvement pour la paix ne peut pas se faire dans l’ombre de l’une ou l’autre des grandes puissances qui poursuivent leurs propres intérêts géopolitiques et qui ne cessent d’alimenter les braises meurtrières. Leur paix n‘existe pas, notre mouvement contre la guerre n’existe que s’il est international.

Organisés désormais dans une coordination en Ukraine appelée “Comité de résistance”, nous souhaitons leur apporter tout notre soutien matériel et financier (via ce compte à Dresde) :

Account : UGMR

IBAN : DE57 4306 0967 1216 4248 00

BIC : GENODEM1GLS

GLS GEMEINSCHAFTSBANK EG

Note : Ukraine

Par ailleurs, cet appel à soutien concerne également la Croix noire anarchiste de Moscou (Anarchist black cross) qui participe très activement de l’aide des manifestant.es pour la paix arrêté.es et emprisonné.es en Russie.

Brigade Antifasciste Marseille – Internationale

[email protected]




Source: Mars-infos.org