Les retenus du centre de rétention à Marseille sont en grève de la faim depuis quelques semaines pour protester contre leur enfermement et dénoncer les conditions en pleine crise du Covid-19.

Depuis, les proches des retenus du Centre de rĂ©tention Ă  Marseille alertent la mairie du 14ème, le ComitĂ© d’IntĂ©rĂŞts de Quartier du 14ème, Mme la maire, plusieurs dĂ©putĂ©s parlementaires et la prĂ©fecture sur les conditions insupportables des retenus dans le Centre de RĂ©tention Ă  Marseille, appels restĂ©s jusque lĂ  sans rĂ©ponse.

Un premier rassemblement devant le CRA de Marseille a été organisé le 25/08 pour soutenir la lutte des personnes à l’intérieur.

Continuons Ă  faire circuler la parole des personnes enfermĂ©es et mobilisons nous contre les autoritĂ©s responsables !

Nous, sans papiers et solidaires des personnes sans papiers, soutenons depuis l’extérieur la lutte et les revendications des retenus du CRA.

Nous demandons la fermeture du CRA de Marseille et de tous les CRA de France.

Destruction des Centres de rĂ©tention !

RĂ©gularisations de toutes les personnes sans papiers !

LibertĂ© de circulation et d’installation !

Voici une lettre qui va ĂŞtre dĂ©posĂ©e Ă  la PrĂ©fecture dans les prochains jours par des proches et soutien des retenus, suivie d’une mobilisation nationale devant les CRA :

« Actuellement, dans plusieurs Centre de RĂ©tention Administratif CRA (Mesnil-Amelot , Rennes, NĂ®mes ,Lesquin, Vincennes, Marseille le Canet …et d’autres) des retenus sont en grève de la faim !

Ultime moyen de protester, d’essayer de faire entendre leurs revendications, pour que leurs droits soient tout simplement appliquĂ©s et non bafouĂ©s, que les autoritĂ©s arrĂŞtent l’enfermement dans ces Centres car c’est totalement inutile ;

Cette rĂ©tention apparaĂ®t, ainsi disproportionnĂ©e, elle ne ferait qu’augmenter les souffrances et les traumatismes chez les personnes retenu car l’éloignement ne s’effectue pas dans leur pays mĂŞme au bout de X jours d’enfermement …. !

C’est priver de libertĂ© illĂ©galement, un abus politique de l’enfermement des sans papiers car si c’est pas de la dĂ©tention c’est de l’enfermement illĂ©gal qui parfois dure pendant des semaines…voir des mois ! dans des conditions intolĂ©rables !

Toutes ces pratiques doivent cesser sur les Ă©trangers en situation irrĂ©gulière. La France est le pays de l’Union europĂ©enne qui enferme le plus de personnes Ă©trangères au seul motif qu’elles ne peuvent pas prĂ©senter le bon papier au bon moment lors d’un contrĂ´le de police !!!

Mais tout le monde s’en fiche de ce qui se passe rĂ©ellement et peu importe que des personnes mettent leurs vies en danger ( un grĂ©viste de la faim a Ă©tĂ© hospitalisĂ© deux fois ), au bout de la troisième fois, les pompiers n’ont pas eu accès au centre pour subvenir aux soins nĂ©cessaire du retenu… C’est sans compter, sur le service mĂ©dical souvent absent, ou avec des permanences inaccessible dans les centres ;

Comme en ce moment ; la propagation du coronavirus dans plusieurs CRA ( il y a des cas positif ; des retenus, agents de police au sein des Ă©tablissements) ; oĂą depuis plus d’ une semaine aucune mesures sanitaire, ni les gestes barrières ont Ă©tĂ© instaurĂ©s au seins des Ă©tablissement, rien n’a changĂ© dans les Ă©tablissement, aucunes mesures des gestes barrières n’est respectĂ©es ni dans les parties commune, ni au rĂ©fectoire, tout comme dans les chambres ; oĂą logiquement un confinement s’impose pour certains puisque il y a des cas positif dans les Ă©tablissements.on ne fait rien ! comme si rien Ă©tĂ© afin de protège la santĂ© des retenus ….c’est intolĂ©rable et inacceptable qu’on puisse prendre autant de risques dans ces Ă©tablissements !

Lors de “la première vague de contamination “de nombreux CRA ont Ă©tĂ© fermĂ© grâce Ă  la lutte des retenus et Ă  la solidaritĂ© des soutiens Ă  l’extĂ©rieur . Tout cela dĂ©montre, que les autoritĂ©s compĂ©tentes ne sont pas capable, et sont dans total incapacitĂ© d’assurer et d’apporter des mesures sanitaires nĂ©cessaires au sein de tous les CRA de France afin de protĂ©ger au mieux les retenus.

Encore de plus des violences physique et psychologique de la part de certains Agents Polciers aux opinions racistes, non assistance aux personnes en danger lorsque des retenus tente une tentative de suicide.

De plus, malgrĂ© le contexte actuelle, oĂą les expulsions sont difficilement applicable et rĂ©alisable, les arrestations et l’enfermement des sans papiers ou personnes en situation irrĂ©gulière continue…

Les frontières sont fermĂ©s, l’enfermement deviens encore une fois de plus complètement intolĂ©rable !

Sans mĂŞme que des solutions alternatives soient trouvĂ©es et examinĂ©es pour chacun en fonction de leur situation personnelle ;

Les dossiers de chacun, sont Ă  peine regardĂ©, ou examinĂ© personnellement comme il se doit par les juges ; c’est tout simplement intolĂ©rables, que les juges agissent ainsi !

La plupart des retenus ils ne voient mĂŞme pas les juges, oĂą les audiences se passent par vidĂ©oconfĂ©rence en quelques minutes Ă  peine la juge a statuer, c’est aberrant ! et d’une violence psychologique, que les juges ne prenne pas la peine d’examiner les situations de chacun alors que derrière chacun retenu très souvent, il y a des femmes, des enfants, des familles…



« Tout cela doit cesser au plus vite ! Â»


Article publié le 29 AoĂ»t 2020 sur Mars-infos.org