Jeudi 15 Octobre 14h/ Rennes

Depuis le mois de mars, la direction de La Poste multiplie les modifications d’organisation du travail et d’horaires des facteurs. Loin d’amĂ©liorer le respect des mesures sanitaires pour Ă©viter la contagion du Sars-Cov 2, la direction de La Poste dĂ©sorganise la distribution des colis et du courrier au dĂ©triment de la santĂ© et des conditions de travail des facteurs.

  • Des prises de service dĂ©calĂ©es :
    Depuis le 28 septembre, la direction continue Ă  imposer des prises de service dĂ©calĂ©es dans la matinĂ©e, c’est-Ă -dire que dans un bureau au moins la moitiĂ© du personnel commençant tard, il finit ses tournĂ©es en soirĂ©es. C’est une premiĂšre dĂ©sorganisation qui irrite les facteurs.
  • L’organisation du travail le samedi :
    Depuis le 28 septembre et alors que le trafic ne cesse d’augmenter l’organisation du travail du samedi (1 samedi sur 2) se fait sans rĂšgle et sans cohĂ©rence. D’ailleurs, les usagers s’en aperçoivent puisque le samedi, ils constatent que parfois ils ont du courrier, des colis et des hebdos et parfois
rien. De fait, la direction reporte une bonne partie du trafic sur le lundi. Et depuis le 28 septembre les facteurs sont surchargĂ©s de travail et finissent largement en dehors de leurs heures de fin de service.
  • Des colis en pagaille :
    Le troisiĂšme motif de ce rassemblement est la charge de travail. Le volume de colis Ă  distribuer ayant explosĂ©, les facteurs se retrouvent Ă  distribuer en plus du courrier, des lettres recommandĂ©es et des imprimĂ©s des colis de plus en plus volumineux. Tout ce qu’a trouvĂ© la direction, c’est d’acheter des « scoobics Â», sorte de scooters ressemblant Ă  une camionnette.

La direction ne fait rien pour adapter le personnel Ă  l’augmentation du trafic. Elle fait le contraire puisque sur la Bretagne, la direction aura supprimĂ© encore 94 positions de facteurs


  • L’absence de dialogue social :
    Alors que des accords d’entreprise existaient dans la plupart des Ă©tablissements, crĂ©ant des cycles de travail et des RTT pour les facteurs, la direction les ignore superbement en imposant ces organisations de travail. La direction ignore totalement aussi la consultation des instances reprĂ©sentatives du personnel


Il faut aussi rappeler que les facteurs n’ont jamais cessĂ© de travailler pendant la pandĂ©mie et ont reçu une prime de
. 200 euros en moyenne.

Dans de nombreux départements (Loire Atlantique, FinistÚre, les Hauts de Seine, le Vaucluse, etc..), les facteurs ont débrayé pour protester contre ces désorganisations.

En Ille et Vilaine, le syndicat SUD-PTT appelle Ă  un rassemblement d’avertissement le jeudi 15 octobre Ă  14h devant la direction de La Poste, rue du PrĂ© bottĂ© Ă  Rennes

Rennes le 12 octobre 2020

Le secrétaire départemental adjoint

Arnaud Bordier


Article publié le 13 Oct 2020 sur Rennes-info.org