Soyons nombreux à venir épauler Santiago, notre fidèle compagnon de lutte mardi 9 juin à 13h30 devant le palais de justice d’Angers.

Article repris du blog du Cercle 49.

Ce samedi 16 février 2019, Santiago avait jugé légitime de jeter, comme le fit jadis David contre Goliath, quelques cailloux et un fumigène de farces et attrapes sur le cordon de Robocops massés devant l’entrée de la gare Saint-Laud…

Mal lui en prit, le voilà condamné à 3 mois de prison avec sursis et à une interdiction de manifester pendant un an suite à son procès en mai 2019. Mais Santiago ne lâchera rien, son affaire sera rejugée en cour d’appel ce mardi 9 juin et se dit prêt à aller en Cour de cassation s’il le faut voire même jusqu’à la cour européenne des droits de l’homme. Appelons de nos vœux une justice qui lèverait le nez de ses livres de droit et qui jugerait légitime la colère qu’a Santiago, ce Gilet jaune au grand cœur, contre toute forme de domination et d’exploitation !

Ce même mardi 9 juin, se tiendra aussi le procès en appel de Jérôme, cet autre Gilet jaune, condamné en novembre 2019 pour un « dérapage verbal » (bien compréhensible… ) et qui se bat, sa condamnation ayant été portée à son casier judiciaire, pour ne pas perdre son emploi ! Lui, non plus, ne renie pas sa colère sociale contre ce pouvoir et demande à être rétabli dans son droit à manifester et à continuer sa lutte contre l’injustice de ce monde.


Article publié le 08 Juin 2020 sur Basse-chaine.info