Un jeune dijonnais d’origine étrangère est attaqué au pénal pour être rentré en France sans visa alors qu’il était enfant. Le collectif soutien asile 21 appelle à se rassembler devant le tribunal jeudi 9 juillet à 8h30 pour le soutenir !

Etre étranger n’est pas un crime, être solidaire n’est pas un délit
Venons le dire devant le tribunal jeudi 9 juillet à 8h15

Avec la sortie du confinement qui a mis en évidence toutes les inégalités de notre société, on aurait pu espérer un peu plus d’humanisme de la part des pouvoirs publics. C’est malheureusement loin d’être le cas en Côte d’Or :

  • Pour la première fois, un jeune dijonnais d’origine étrangère est attaqué en pénal pour le seul délit de vivre en France, pays où il a grandi, où vit sa famille, où il a fait ses études. Il a été victime d’une « obligation de quitter le territoire » pour être rentré en France sans visa alors qu’il était enfant.
  • La préfecture prétend interdire aux associations sociales d ’héberger des familles à la rue, car elle veut les contraindre à être regroupées dans un lieu de préparation aux expulsions alors même que leur dossier est devant la justice.
  • Il vient d’être annoncé une convention entre Divia et la gendarmerie pour des « contrôles d’identité aléatoires » dans les trams visant visiblement les étrangers soupçonnés d’être en situation irrégulière en toute violation des règles limitant les possibilités de contrôles d’identité au cas de « risque effectif d’atteinte à la sécurité des personnes ou des biens à l’endroit et au moment où le contrôle est fait ».
  • Le défenseur des droits au niveau national vient de prendre une position condamnant clairement les pratiques de la préfecture de la Côte d’Or visant à expulser du territoire des jeunes arrivés mineurs sous prétexte que les documents d’état civil validés par les ambassades de leurs pays ne conviendraient pas aux service préfectoraux. Pour le moment, nous attendons toujours un changement de pratiques.

Il ne peut y avoir d’état de droit niant en permanence ceux des exilés

Le procès du jeune « coupable » d’avoir grandi, étudié et d’être resté en France a lieu ce jeudi au tribunal Bd Clémenceau à 8h30. Nous appelons à venir le soutenir à cette occasion et à affirmer notre attachements aux libertés et au principe de fraternité.

Collectif de soutien aux demandeurs d’asile et migrants :

ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / AFRANE Bourgogne/ AGIRabcd 21/Aides / Amis de la Confédération Paysanne/ Amnesty International Dijon / APF France Handicap/ ATTAC21 / ATMF Dijon / CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD-Terre Solidaire / CNT 21 / Collectif du lycée d’accueil international Le Castel/ Confédération Paysanne/ Confédération Syndicale des Familles / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / FCPE / FSU 21 / LVN personnalistes et citoyens / Ligue des Droits de l’Homme / MAN / Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SAF / SNES FSU / SOS Refoulement / SOS Racisme / Solidaires / Solidarité afghane / Sud santé sociaux / UJFP / UNEF/ Tends la Main / Urgence Solidaire


Article publié le 08 Juil 2020 sur Dijoncter.info