Le collectif de soutien au peuple chilien appelle à se rassembler, comme chaque dimanche, car là bas aussi la lutte continue. Rdv dimanche 19 janvier à 15 heures place Louis Pradel

Depuis octobre 2019, les chiliens se mobilisent massivement pour dire stop au néolibéralisme qui les oppresse et les condamne à la misère.

Pendant la dictature de Pinochet (1973-1990), tous les services publics ont été privatisés et l’avènement de la « démocratie » n’a pas modifié le système économique qui s’impose au peuple par la force des armées : Santé privatisée, éducation élististe, retraites administrées par des fonds de pensions privés, l’argent des salariés se jouent sur les marchés boursiers, laissant la majorité des retraités dans la misère.

C’est pour cela que plus d’un million de Chiliens ont manifesté le 25 octobre 2019 : pour réclamer , à minima, plus de justice sociale et un changement de Constitution ( l’actuelle fut imposée pendant la dictature)

Le peuple chilien pays au prix fort la défense de ses revendications

D’octobre 2019 à aujourd’hui, la répression –de la police militarisée- a été et continue d’être brutale ; plus de 30 morts, 350 éborgnés, des milliers de détenus, et des victimes d’humiliations, de viols et de tortures, comme si la dictature était toujours en place.

Nous appelons à la solidarité des peuples.

Il est temps de dénoncer la répression criminelle au Chili, répression qui cherche à anéantir, par la terreur, la contestation populaire, qui cherche à faire valoir ses droits à la dignité et ses justes revendications.

En France où le néolibéralisme de Macron cherche à appliquer les mêmes recettes que Pinochet et Thatcher (notamment avec la réforme des retraites), nous nous mobilisons pour les mêmes raisons : dire non au système économique qui prétend réduire les êtres humains à de simples marchandises et vise à enrichir toujours les mêmes : les banquiers, la finance et les multinationales.

Solidarité avec les peuple chilien ! Solidarité avec le peuple français !

Une caisse de solidarité est disponible à chaque rassemblement pour aider ceux qui protègent les manifestants de la police militarisée.


Article publié le 18 Jan 2020 sur Rebellyon.info