Mai 31, 2021
Par Paris Luttes
388 visites


Ce dimanche, 300 personnes exilées sans-abri ont passé la nuit Jardin Villemin, dans le 10e arrondissement de Paris. Suite au rassemblement place de la République à Paris, 470 personnes ont pu accéder à un hébergement selon le communiqué de la Préfecture, plusieurs centaines sont restées sans solution.

À l’issue de la manifestation contre les expulsions et le logement cher, qui a rassemblé près de 3000 personnes, le collectif Réquisitions a réuni plus d’un millier de personnes sans-abri place de la République dimanche à 17h afin de pouvoir accéder à un hébergement. De nationalités Afghane, Soudanaise, Somalienne, Érythréenne, Kurde… une grande majorité des personnes présentes sont demandeuses d’asile et sont arrivées sur le territoire Français ces derniers mois.

La préfecture de région avait été avertie du rassemblement et de la volonté du collectif de rester sur place tant que toutes les personnes présentes ne seraient pas hébergées.

En amont, différentes sources venaient confirmer qu’une mise à l’abri serait organisée par la préfecture. L’organisation mise en place par la préfecture de police, le manque de places d’hébergement, et l’absence d’interprète auront eu pour effet de générer des tensions ayant abouti sur une répression violente de la part de la préfecture, dont de nombreuses salves de gaz lacrymogène.

La politique mise en place par Didier Lallement « 0 campement » a pour effet d’invisibiliser les personnes exilées à la rue et rend très difficile l’évaluation du nombre de personnes subissant cette situation. En France, contrairement aux autres pays Européens, le passage par la rue est une fatalité, ces mise à l’abri d’envergures ne seraient pas nécessaires si chaque personne était prise en charge à son arrivée sur le territoire.

Le Collectif Réquisitions se mobilise depuis des mois afin de visibiliser la situation des personnes sans-abri. Grâce aux actions de mobilisation, plus de 2100 personnes ont pu accéder à un hébergement. En France, selon l’Insee, plus de 3 millions de logements sont vacants.

Suite au rassemblement place de la République et en concertation avec l’ensemble des personnes laissées sans solution d’hébergement, la décision a été prise de se rassembler dans le Jardin Villemin afin de maintenir la pression sur l’État et obtenir des solutions d’hébergement.




Source: Paris-luttes.info