Juin 22, 2022
Par CRIC Grenoble
197 visites

Le greenwashing est partout. Il permet aux multinationales les plus nocives de continuer de nous mentir en finançant quantitĂ© de projets inutiles prĂ©sentĂ©s comme vertueux. Cette peinture verte recouvrant le capitalisme permet de financer les think tanks pariant uniquement sur les technologies futures afin de rĂ©soudre nos problĂšmes actuels. Mais rassurez-vous, Grenoble a Ă©tĂ© labellisĂ©e « Capitale verte europĂ©enne 2022 Â». C’est donc LA ville Ă©colo de France !

Nous, militantes et militants anticapitalistes, ne sommes donc pas Ă©tonné·es de la tenue d’une assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale du MEDEF IsĂšre le 23 juin Ă  Alpexpo sur le thĂšme « Quelles transitions Ă©cologique et Ă©conomique pour nos entreprises ? Â», en prĂ©sence de son prĂ©sident Geoffroy Roux de BĂ©zieux.

L’intitulĂ© est limpide : l’écologie comme aubaine pour les marchĂ©s ! Le Medef, en tant que fer de lance du patronat, incarne l’exploitation des travailleuses et des travailleurs ainsi que la destruction de l’environnement. Nous refusons de laisser ces pyromanes discuter vainement de leurs mĂ©thodes pour Ă©teindre le feu qu’il continuent d’alimenter.

Nous refusons de les laisser dĂ©velopper leur capitalisme as usual et de propager leurs mensonges sur une prise en compte de la question du climat et de la biodiversitĂ© sans rĂ©agir. Si le prĂ©sident du MEDEF choisit de venir Ă  Grenoble, ce n’est pas pour ses montagnes… C’est pour verdir son image dans la capitale europĂ©enne du capitalisme vert !

La mairie de Grenoble et la MĂ©tropole dĂ©fendent une Ă©cologie individualiste et inĂ©galitaire , guidĂ©e par la fuite en avant technologique et inscrite dans l’économie de marchĂ©. Une Ă©cologie par et pour les riches, compatible avec les appĂ©tits de croissance des entreprises et discriminant les plus pauvres.

Plusieurs exemples concrets illustrent cette situation : l’élargissement de la rocade, les expulsions de mal-logé·es au lieu de rĂ©quisitionner des logements vides, l’interdiction de rouler dans l’agglomĂ©ration avec de vieilles voitures ou encore un beau tĂ©lĂ©phĂ©rique Ă©cologique pour mieux bĂ©tonner des terres agricoles par la suite…

Ces quelques exemples montrent de façon flagrante que l’agglomĂ©ration de Grenoble ne cherche pas Ă  changer de cap, mais bien Ă  empirer la situation sous couvert d’un solutionnisme technologique qui n’amĂ©liorera ni la qualitĂ© de l’air, ni la qualitĂ© de vie des habitantes et habitants. Nous nous battons contre cela, et nous vous appelons Ă  vous battre avec nous !

Nous affirmons que les urgences climatiques et sociales sont liĂ©es et qu’il nous faut sortir du capitalisme pour nous rĂ©approprier des modes de production, de vie et de consommation, selon les limites fixĂ©es par la nature, pour le bien de nous toutes et tous.

Nous pensons que seul un mouvement unitaire et massif pourra s’opposer aux logiques marchandes et nĂ©fastes propagĂ©es par le MEDEF. Alors que les regards se tournent vers Grenoble et que la ville surfe sur le label « capitale verte Â», il est nĂ©cessaire de dĂ©noncer les mensonges de cette fausse Ă©cologie et de construire un mouvement Ă©cologiste anticapitaliste. En ce sens, nous revendiquons :

- la gratuitĂ© des transports en commun dans toute l’agglo, ce qui est plus juste socialement et plus Ă©cologique ;

- un accĂšs mutualisĂ© et inconditionnel Ă  tous les besoins vitaux (logement, alimentation, santĂ©, Ă©nergie, etc.), en commençant par la rĂ©quisition des logements vides, car c’est Ă  nous de dĂ©cider ce que nous voulons et comment nous le voulons ;

- l’arrĂȘt de la bĂ©tonisation des terres agricoles et sauvages car c’est notamment une des seules voies qu’il nous reste pour arrĂȘter la 6Ăšme extinction de masse

Nous étions des centaines à dénoncer dans la rue le lancement de Grenoble Capitale Verte le 15 janvier.

Soyons encore plus nombreuses et nombreux pour faire entendre notre refus des politiques antisociales et des discours mensongers du patronat !

RDV à 16h30 devant Grand’Place

CÎté Alpexpo

Croisement rue Henri Barbusse et avenue d’Innsbruck




Source: Cric-grenoble.info