Dans une période marquée par une offensive sécuritaire à l’extrême-droite et au gouvernement, la nouvelle majorité PS et Génération.s élue à la ville de Saint-Denis a choisi son camp : ce sera celui de l’escalade de la répression (arrêté anti-chicha ; interpellation de vendeurs à la sauvette) et la surenchère policière.

Alors que la crise économique touche déjà durement les quartiers populaires, que des centaines de migrant.es n’ont d’autres choix que d’occuper des tentes à la Porte de Paris, la Mairie de Saint-Denis consacre donc le premier acte de son mandat à armer sa Police Municipale de Flashball et d’armes de poing de catégorie B, créer une brigade cynophile (chiens) et faire l’acquisition d’un drone de surveillance.

Nous refusons cette politique répressive qui n’aura pour conséquence que de brutaliser encore plus les rapports entre la police et les habitant.es des quartiers



Jeudi 10 septembre, le Conseil Municipal soumettra au vote ces délibérations. Nous appelons à un rassemblement unitaire contre l’armement de la Police Municipale et la surenchère sécuritaire le jeudi 10 septembre à 18h30 devant l’Hôtel de ville de St Denis.

Premiers signataires : CNL la Courtille, Collectif Les Dionysiennes, Droit au Logement St-Denis, Ensemble Vivre et Travailler, Femmes de Franc-Moisin, le MRAP St Denis, RESF Saint Denis (Réseau Éducation Sans Frontières St Denis), CGT Territoriaux Ville de St Denis, CNT Educ 93, Union syndicale Sud-Solidaires St-Denis, Solidaires RATP Pleyel, Sud Education St-Denis, Sud Mairie de St-Denis, SUD Plaine Commune, FI St-Denis, NPA St-Denis, PCF St-Denis, L’Union Prolétarienne ML, UCL St-Denis…


Article publié le 08 Sep 2020 sur Paris-luttes.info