Janvier 24, 2023
Par Paris Luttes
245 visites

Hier, 45 étudiant.e.s de l’EHESS étaient rassemblé.e.s en Assemblée générale. Nous avons pu faire le bilan de la mobilisation des retraites et continuer à construire celle de l’EHESS jusqu’au 31, prochain jour de grève.

Parallèlement, d’autres étudiant.e.s ont décidé de se réunir ailleurs pour occuper l’Espace associatif et culturel. Car depuis le début de l’année, nous réclamons l’ouverture d’une salle étudiante, comme l’a promis Romain Huret, notre président.

La seule réponse que ces étudiant.e.s ont reçu, c’est la police. Ces occupant.e.s sont actuellement en garde à vue et nous n’avons aucune nouvelle de nos camarades à ce jour.

La police tue, elle blesse et elle mutile. Il est irresponsable d’envoyer ces forces contre des étudiant.e.s. Nous sommes sur notre université. La police n’a rien à faire sur notre lieu de travail, nous devons pouvoir étudier sans craindre la présence de la police. Nous condamons cette recrudescence policière sur nos lieux d’études depuis 2017. Qu’en est-il de la franchise universitaire, existante depuis le Moyen-Age et garante de notre indépendance critique face à tous les pouvoirs ? La présence policière est incompatible avec nos débats, nos réflexions critiques, y compris les plus radicales. Heureusement, nous n’avons pas été informés de dommages physiques ou de blessé.e.s mais nous n’avons été informé de rien. Mais nous ré-affirmons notre idéal d’université démocratique, libre et gratuite, indépendante des intérêts particuliers et privés, au service de I’intérêt général et de savoirs critiques, en prise avec les questions sociales.

Nous condamnons ce campus public/privé Nous demandons la levée des poursuites judiciaires contre les étudiant.e.s. Nous demandons la position de la présidence de l’EHESS et son aide pour libérer nos camarades. De

même, nous demandons la levée d’assiduité concernant les cours pour permettre aux étudiant.e.s de se rassembler aujourd’hui sans craindre des conséquences.

Nous appelons toutes et tous les étudiant.e.s révolté.e.s de cette situation à nous rejoindre en rassemblement dans le Hall de l’Espace Françoise Héritier à I4h30. De même, nous invitons tout le monde à construire les cadres d’organisation de la mobilisation à l’EHESS c’est-à-dire la prochaine Assemblée générale étudiante lundi 30 janvier à I6H30 dans l’Open Space.

Rassemblement contre la présence policière sur le campus

Mardi 24 janvier à 14h30

Espace François Héritier




Source: Paris-luttes.info