Novembre 23, 2020
Par Expansive
250 visites


La loi de programmation de la recherche s’attaque aux libertĂ©s et aux statuts du personnel. Étendons la mobilisation pour qu’elle reste lettre morte !

La LPR prĂ©voit qu’à l’avenir, l’article L. 763-1 du Code de l’éducation insĂ©rĂ© dans un nouveau chapitre de ce Code comportant cet article unique punira, par renvoi au Code pĂ©nal « le fait de pĂ©nĂ©trer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un Ă©tablissement d’enseignement supĂ©rieur sans y ĂȘtre habilitĂ© (
) ou y avoir Ă©tĂ© autorisĂ© (
) dans le but de troubler la tranquillitĂ© ou le bon ordre de l’établissement Â» d’un an d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende, et mĂȘme lorsque ce dĂ©lit sera commis en rĂ©union (comme cela est le plus souvent le cas en pratique pour les blocages de site) de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Loi de programmation de la recherche : non Ă  la pĂ©nalisation des blocages des campus

Rassemblement Ă  12h Ă  RĂ©publique le mardi 24 novembre.

Le RĂ©seau de ravitaillement des luttes de Rennes sera lĂ  avec des boissons chaudes đŸ™‚




Source: Expansive.info