Octobre 14, 2021
Par Marseille Infos Autonomes
341 visites


Dans la suite des actions d’occupations des terres menacées et des manifs de ces derniers mois, ce samedi 16 octobre, le collectif pertuisien des Soulèvements de la Terre, l’asso Terres Vives et l’évènement Vivant ! vous invitent pour une nouvelle journée de lutte contre l’extension de la zone d’activités de Pertuis.

Dernièrement, les premiers permis de démolir les maisons expropriées en début d’année viennent de tomber… C’est toutes les maisons du chemin du Gourre d’Aure menant aux terres occupées de la plantation pommes de terres qui sont menacées !

Au programme :
Rassemblement à partir de 11h au Rond point du Gourre d’Aure à Pertuis (84)
VENEZ AVEC VOS VÉLOS, TROTINETTES, OU AUTRES pour la balade tractorisée autour des 86h de terres menacées qui suivra et Pique nique partagé pour terminer

POUR RAPPEL

UN PROJET DÉMESURÉ D’ARTIFICIALISATION MENACE DES TERRES DANS LA VALLÉE DE LA DURANCE !

La commune de Pertuis (84) a choisi de ceinturer la zone commerciale en créant une nouvelle zone d’activité économique de 86 Ha. Celle-ci compte s’établir en lieu et place de terres agricoles très fertiles, nivelées et irriguées dont certaines cultivées actuellement.

Des agriculteurs et agricultrices, tout comme des familles vivant dans la zone, sont en train d’être exproprié·es.

La bétonisation de cet espace réduira la capacité de ces terres inondables à absorber les crues et les intempéries, pourtant régulières dans le secteur. La rupture de la digue de l’Eze en décembre 2019 nous rappelle que seul un sol vivant peut absorber ces crues. Qui plus est, nous savons à quel point l’artificialisation du territoire met à mal la biodiversité que nous voyons chaque jour un peu plus disparaître.

Il semble aussi nécessaire de préciser qu’une partie de cette nouvelle zone d’activité est destinée à agrandir l’entreprise Pellenc SA, dont le fondateur n’est autre que le maire de Pertuis, Mr Roger Pellenc, toujours PDG d’une des entités Pellenc.

Nous ne nous résoudrons pas à laisser s’étendre le béton vers l’infini alors que les paysan·nes peinent à s’installer dans notre région. Aujourd’hui, la résilience alimentaire des communes doit être une priorité. Nous ne pouvons pas nous priver de terres nourricières alors que tant de gens ont des difficultés pour accéder à de l’alimentation de qualité, encore plus depuis la crise sanitaire.

Pour toutes ces raisons, un ensemble de collectifs et habitant·es du territoire, a décidé de cultiver ce sol. Nous y avons planté des pommes de terre, culture emblématique de la ville de Pertuis, qui à la récolte ont été offertes en soutien à des structures de solidarité.

Suite à plusieurs appels « contre la réintoxication du monde » et aux « soulèvements de la terre » lancés depuis la ZAD de Notre Dame de Landes, une multitude d’initiatives voient le jour dans la France entière contre l’artificialisation des terres, les firmes de bétonisation, les grands projets inutiles, etc. Défendre les terres arables de Pertuis s’inscrit pleinement dans ces appels.

L’opposition à l’extension est d’ores et déjà soutenu par plusieurs collectifs au niveau de la région PACA, notamment grâce aux actions passées de l’association Terres Vives Pertuis.

— 

Collectif Soulèvements Pertuis (84)

Page fb : https://www.facebook.com/soulevementterrepertuis

Courriel : [email protected]

Cagnotte en ligne pour soutenir la lutte : https://www.lilurl.dev/bleqp




Source: Mars-infos.org