Selon le Collectif 5 novembre – Noailles en colère, formé suite aux effondrements de la rue d’Aubagne en novembre dernier, Kevin a été convoqué au commissariat de Noailles suite à la maintenance d’une employée de Marseille habitat qui s’est déclarée blessée au doigt lors de l’action pacifique de mardi dernier dans le cadre de la mobilisation des habitants du 36 rue Curiol, délogés la veille.

Un rassemblement a déjà regroupé plusieurs dizaines de personnes hier soir devant le commissariat pour demander sa libération, tandis qu’un autre appelé aujourd’hui, suite à la reconduction de la garde-à-vue, a vu près de 200 personnes venir en soutien.

Pendant ce temps, Castaner, Belloubet et Darmanin faisaient les gros bras à l’Evêché contre les trafics et la délinquance. Bizarrement, ils n’ont rien fait vis-à-vis des agissements de la mairie de Marseille ou des méthodes de Marseille Habitat.

Solidarité avec Kevin et à la lutte pour un logement et une vie digne pour tous et toutes !

Pour le suivi des infos, vous pouvez voir la page FB du Collectif, en lien un peu plus haut.

Et sinon, leur site, en cas d’évacuation de votre logement.


Article publié le 17 Sep 2019 sur Mars-infos.org