En marche contre la poubelle nucléaire

Ce week-end, à 600 km d’ici, les habitant.es et militant.es de Bure, dans l’est de la France, se réunissent pour affirmer leur opposition à CIGEO, un projet pharaonique d’enfouissement de déchets nucléaires. Ils subissent depuis plusieurs mois une pluie de procès et la violence policière, à l’image du mouvement qui se soulève pour la justice sociale et l’écologie, des Gilets jaunes aux marches pour le climat.

La filière nucléaire française, c’est 70 ans de contaminations répétées autour des 58 réacteurs du territoire, d’extraction d’uranium ultra-polluante au Niger, de lente irradiation de travailleurs sous-traitants. 70 ans de nuages-qui-s’arrêtent-aux-frontières et de déchets totalement ingérables.

Aujourd’hui, avec le réchauffement climatique, dans les centrales vieillissantes, ce sont des risques d’accidents démultipliés par les canicules et les tempêtes.

Et pourtant, de l’EPR (Flamanville) à ITER (Cadarache) en passant par CIGEO, l’Etat continue à investir des dizaines de milliards d’euros dans des projets toujours plus démesurés et dangereux.

Ce vendredi, nous nous mettons en marche contre un pouvoir qui nous impose la nucléarisation de nos vies à coups de matraque. Apportez vos déchets nucléaires et rejoignez-nous pour une grande battucadarache bruyante et festive.

Intercollectif contre les grands projets nucléaires et imposés


Article publié le 09 Août 2019 sur Mars-infos.org