Accueil > Ni patrie ni frontières > Antifascisme/antionationalisme (Allemagne) > Raphael Schlembach : Vers une critique du communisme antideutsch

jeudi 2 avril 2020, par Yves

Résumé

Le spectre des Antideutsch est facilement devenu l’ennemi juré des militants de la gauche anglophone ; mais cela se traduit rarement par une critique approfondie ou informée des principes des Antideutsch. Cet article propose donc une description introductive et une analyse critique du communisme antideutsch et pro-israélien. Au sein de la gauche allemande d’après-guerre, ce mouvement de protestation contemporain se situe étrangement en marge de la politique de la gauche radicale. Cet article décrit les origines et la politique de ce courant, la radicalisation d’une vaste campagne antinationaliste contre la réunification allemande et sa transformation en un mouvement antideutsch petit mais cohérent, controversé pour ses polémiques et ses provocations en faveur d’Israël. Ce texte passe en revue les débats actuels au sein de la gauche allemande antifasciste ; il explore également les positions des Antideutsch sur l’Holocauste, Israël, l’Islam, l’anti-impérialisme et la politique étrangère de l’Allemagne. Il est nécessaire d’évoquer les travaux théoriques qui ont fortement influencé le communisme antideutsch pour comprendre les sources intellectuelles qui ont inspiré ce mouvement.

Cet article souhaite présenter l’un des mouvements de protestation les plus controversés en Allemagne et formuler une critique qui aille au-delà d’une réaction négative automatique face à une agitation pro-israélienne.

PDF - 220.5 ko

Article publié le 02 Avr 2020 sur Mondialisme.org