Sylvie, femme de chambre à l’hôtel Ibis Batignolles, nous raconte, avec Claude Levy, représentant du syndicat CGTHPE, la longue grève encore en cours dans cet hôtel du groupe Accor, et comment l’internationalisation, donc la fin de la sous-traitance, du nettoyage est devenue leur cheval de bataille et leur seule revendication. Vu l’importance de l’enjeu, la direction ne cède rien, mais la solidarité et le soutien du syndicat restent indéfectibles.

Il est ensuite question des relations conflictuelles non plus seulement avec les autres syndicats du secteur, mais au sein même de l’union départementale CGT. Nous découvrons avec effarement non seulement que celle-ci refuse d’apporter son soutien à la grève, mais aussi qu’elle fait la chasse en son sein aux syndicats et militants combatifs…




Article publié le 29 Mar 2020 sur Paris-luttes.info