234 visites

Au cours de la grève de 15 mois menée par les postièr-es du 92 en 2018 et 2019, entre autres calomnies, des cadres de La Poste ont accusé Gaël Quirante, délégué Sudposte 92, de violences et de vol d’un portable professionnel. Et en décembre 2019, il a été condamné en première instance à trois mois de prison avec sursis. Le 14 novembre dernier, se déroulait le procès en appel de Gaël devant la cour de Versailles. Le procureur dans son réquisitoire demande 6 mois de prison et 2 000 euros d’amendes. Le délibéré aura lieu le 5 décembre prochain.

Puis on présente des extraits de la rubrique Big brother de Courant alternatif et on vous parle de la stratégie à venir de Carrefour pour la consommation des pauvres.

https://audio.radioprimitive.fr/egr…

https://www.lechatnoir51.fr/2022/11…





Source: Oclibertaire.lautre.net