A l’heure où la France entière est confinée, les prisonniers et prisonnières sont plus coupés du monde que jamais. L’absence de soins, la surpopulation carcérale, le cynisme de ceux qui nous gouvernent transforment les prisons en des lieux hautement pathogènes. Car face au péril sanitaire, l’impératif sécuritaire reste le maître mot : la machine pénale est pensée pour remplir les prisons, pas pour les vider.

C’est de tout cela que nous parlerons ce soir à travers la diffusion de quatre interviews réalisées par Nadia de l’Actu des Luttes.

https://audio.radioprimitive.fr/egr…

http://www.lechatnoir51.fr/2020/04/…


Article publié le 07 Avr 2020 sur Oclibertaire.lautre.net