Décembre 11, 2020
Par Paris Luttes
223 visites


Voila des nouvelles des CRA.

Ce mois de novembre, les CRA sont pleins et les frontières sont toujours partiellement fermées.

La Cimade dénonce le syndrôme « attentat » pour justifier du maintien en détention de personnes apparemment fiché·es S mais les associations de soutiens ne sont pas tenues au courant.

L’État réprime pour rassurer ceux et celles qui restent scotché·es devant la télé…

Au CRA de Plaisir qui est censé être utilisé pour enfermer les personnes atteintes du Covid, un seul détenu a des symptômes et les autres attendent toujours leurs résultats de test.

Au Mesnil-Amelot, début novembre, des soutiens venus au parloir on été amendé·es.

A Lyon, les conditions de détention font craquer une personne qui tente de se suicider avec de la Javel. Un maton se permet des tortures sur des personnes détenues.

Globalement la bouffe reste dégueulasse et souvent périmée, très peu d’accès aux soins, pas ou peu de gel pour les mains, peu de savon, certain détenu·es témoignent de leur craintes d’attraper le Covid car on ne leur distribue qu’un masque par semaine.

Jusqu’à ce que tous les centres de rétentions ferment, nous continuerons de penser à elles et eux et de diffuser leurs paroles !

Un tour d’infos et témoignage en bande-son ici :

https://audioblog.arteradio.com/blog/146183/podcast/156573/infos-et-temoignages-dans-les-cra-le-10-novembre-politique-securitaire-les-cra-debordent#

Merci de diffuser si vous le pouvez et n’hésitez pas à appeler dans les cabines ou soutenir les luttes proches des CRA.

A bientôt,

Les Voix en Cages.




Source: Paris-luttes.info