à travers cet entretien avec Laurent Jeanpierre, auteur du livre tout récemment paru In girum. Les leçons politiques des ronds-points, nous revenons sur le mouvement des Gilets jaunes. Au terme de mois d’observation et de lecture de contributions multiples, l’auteur essaie d’en proposer une vision d’ensemble. Les caractères marquants de ce mouvement qui a dérouté analystes et militants — la population « apolitique » qui s’y est engagée, ses formes de lutte frontales, ses revendications « fourre-tout », son refus des idéologies et de toute représentation — sont pour l’auteur autant d’invitations à sortir des schémas d’analyse classiques pour saisir ce qu’un tel mouvement contient de potentialités.

Mais l’analyse de Jeanpierre porte aussi sur la réponse du pouvoir — conjugaison de répression et de « débat » participatif — et sur le phénomène de reterritorialisation des luttes, deux éléments qui accompagnent la sortie du « modèle fordiste » et seront sans doute décisifs dans le jeu des rapports de force à venir.


Article publié le 12 Oct 2019 sur Paris-luttes.info