232 visites


Le code civil de 1804 considĂšre les femmes comme lĂ©galement mineures et dĂ©pendantes de leur mari. Elles ne peuvent mĂȘme pas travailler sans son autorisation. Elles n’ont pas le droit de vote et ne sont pas considĂ©rĂ©es comme des citoyennes.

Les femmes travaillent tout aussi dur pour un salaire inférieur à celui des hommes, et doivent souvent compter sur le revenu de leur conjoint pour survivre.

De nombreux clubs politiques se sont crĂ©es depuis le siĂšge, oĂč les femmes prennent la parole librement. Des femmes forment mĂȘme des clubs exclusivement fĂ©minins, comme le club de la Boule Noire, prĂ©sidĂ© par Sophie Poirier et Beatrix Excoffon. Le club se rĂ©unit rĂ©guliĂšrement et discute de problĂšmes de la vie quotidienne, comme la prostitution, l’organisation du travail, ou l’éducation.

Laure Godineau, historienne & maĂźtre de confĂ©rences Ă  l’UniversitĂ© Paris XIII

Extraits de podestats de 2011 de raspou.team

https://audio.radioprimitive.fr/egr…

http://www.lechatnoir51.fr/2021/04/…




Source: Oclibertaire.lautre.net