Novembre 20, 2020
Par Paris Luttes
285 views




Dans les musées parisiens, à la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, à la Bibliothèque nationale de France — tous des lieux culturels recourant à un bon volant de vacataires ou de contractuels pour assurer des tâches importantes qui correspondent souvent à des besoins permanents — des batailles ont eu lieu ou sont en cours pour faire reculer la précarité. Cinq de ces salariés précaires se retrouvent devant les micros pour expliquer et confronter leurs situations et leurs expériences de lutte respectives.

Les difficultés sont énormes (turn-over élevé donc liens difficiles à créer et maintenir, faible soutien des salariés statutaires, ambiguïté de certains syndicats), mais de nouvelles énergies viennent régulièrement alimenter la combativité.




Source: Paris-luttes.info