Janvier 9, 2021
Par Paris Luttes
391 visites


Plusieurs des auteurs des articles parus dans les deux derniers numéros de la revue Pratiques. Les cahiers de la médecine utopique témoignent de ce qu’ils ont vécu en tant que praticiens lors des premiers épisodes de la pandémie, ou, plus largement, des réflexions que leur ont inspirées leurs observations de la gestion de la crise par les « autorités sanitaires ». Où l’on comprend que la crise est devenue le révélateur des tensions à l’oeuvre depuis longtemps dans notre système de soins. A l’hôpital, les exigences de rentabilité imposées par l’industrialisation croissante des soins et une gestion bêtement managériale mettent à mal les conditions mais aussi le sens même du travail des soignants. Chez les praticiens libéraux, le paiement à l’acte et les exigences comptables des ARS vont à l’encore d’une pratique humaniste et globale de la médecine.

Toutefois, dans certains rares endroits, des formes d’invention et de collaboration entre praticiens, voire entre praticiens et patients, se sont expérimentées, ce qui prouve que la crise peut être aussi un moment de critique en actes des pratiques dominantes de la médecine et de la logique qui préside désormais à notre système de soins.



Source : http://vivelasociale.org/les-emissions-recentes




Source: Paris-luttes.info