Janvier 30, 2018
Par Paris Luttes
77 visites


Les plates-formes Internet de type Uber font travailler pour leurs clients des transporteurs et des livreurs sous statut de travailleur indépendant, tout en leur imposant leurs conditions de temps de travail et de salaire. Emission de radio de Vive la sociale sur FPP 106,3.

Les plates-formes Internet de type Uber font travailler pour leurs clients des transporteurs et des livreurs sous statut de travailleur indépendant, tout en leur imposant leurs conditions de temps de travail et de salaire. Jérôme Pimot, ancien livreur à vélo, nous explique les conséquences désastreuses de cette relation contractuelle inégale et de l’atomisation des travailleurs de ces plates-formes, avant d’évoquer les luttes qui ont malgré tout réussi à se développer dans ce secteur et les initiatives en cours prises pour tenter d’échapper collectivement à ce nouveau mode d’exploitation.




Source: