Entretiens croisés avec un pneumologue et une addictologue sur l’épidémie de coronavirus et ses conséquences sur le système de santé, sur les soignant·es et sur les populations les plus précaires. Ou comment des décennies de casse de l’hôpital se payent cash.

Thomas est pneumologue en Seine-Saint-Denis, Maëva est psychiatre à Paris. Le 26 mars 2020, une semaine et demi après le début du confinement, il et elle racontent au téléphone leur quotidien de médecins au début de l’épidémie de coronavirus mais aussi en temps normal, dans un hôpital public fragilisé par des décennies de casse organisée par les gouvernements successifs. Il y est question de capacité d’accueil, de traitement des plus précaires et de choix politiques.

Diffusé sur Radio Canut le 31 mars 2020.

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info


Article publié le 01 Avr 2020 sur Rebellyon.info