Novembre 26, 2020
Par Mondialisme.org
333 visites


Ces deux articles ont été publiés sur le site lusophone Passa Palavra en septembre 2019 (« Le racisme noir contre les Noirs en Afrique : un douloureux paradoxe de la lutte des classes ») et en novembre 2020 (« Ouvrez les yeux sur l’Afrique ! »).
Comme l’explique Passa Palavra, « Tant que la gauche, et en particulier le mouvement noir, ne combinera pas la lutte contre l’oppression et l’exploitation dans un pays avec la lutte contre l’oppression et l’exploitation dans tous les autres, il sera impossible d’internationaliser les luttes anticapitalistes et antiracistes. Rien ne nous séparera davantage de ceux qui mènent ces combats en Afrique que notre refus de tenir compte de leur nature réelle– c’est-à-dire de les analyser comme des luttes du prolétariat autochtone contre les oppresseurs et les exploiteurs autochtones – ou de les passer sous silence ou de les mentionner de manière vague et générique (en les présentant par exemple comme des luttes contre la violence policière).
Ceux qui soutiennent que les objectifs spécifiques des Noirs doivent avoir plus de visibilité sont aussi ceux qui accordent le moins de visibilité aux luttes spécifiques du prolétariat africain face à ses propres bourreaux, luttes qui s’inscrivent dans le cadre global de la lutte de la classe ouvrière contre les capitalistes dans le monde entier. Enfin, l’articulation entre le particulier et le général, l’internationalisation des luttes, et la méthode même d’analyse de ces luttes, n’ont jamais été plus urgentes et nécessaires, mais beaucoup ont préféré tourner le dos à l’Afrique
. »
Ces deux textes évoquent les luttes sociales dans de nombreux pays africains et nous invitent à changer notre focale.
Y.C., Ni patrie ni frontières, 26 novembre 2020

PDF - 229.4 ko



Source: Mondialisme.org