Janvier 4, 2022
Par Sans Nom
268 visites


Samedi 1er janvier 2022 vers 23h, un incendie a entièrement détruit le seul poste de carabiniers de la municipalité de Quilaco (région du Biobío), dans le quartier de Rucalhue. Les pompiers sont intervenus rapidement suite aux appels des voisins, mais ils ont dû laisser dans un premier temps les flammes dévorer le repaire des militaires à cause de la présence d’armes et de munitions à l’intérieur, en se contentant de refroidir le bâtiment à distance, ce qui n’a pas empêché sa destruction.

Selon les premières investigations, il s’agirait d’un incendie criminel, et les experts scientifiques des carabiniers (Labocar) se sont rendus sur place pour effectuer des prélèvements. Dans une interview à la télévision 24Horas, le maire de Quilaco, Pablo Urrutia, a relié cette attaque à la lutte contre les projets hydroélectriques dans la région : « apparemment depuis que la question du barrage de Quilaco a commencé, c’est compliqué, les gens ne veulent pas l’accepter ».

Aucun tract ou banderole de revendication n’ont été trouvés près des lieux, et personne n’a été arrêté.

(synthèse de la presse chilienne du 2 janvier 2022)




Source: Sansnom.noblogs.org