Novembre 27, 2020
Par Cerveaux Non Disponibles
163 visites


Comment la police en arrive a de telles violences racistes ? Dans l’article que nous reproduisons, le collectif Désarmons-les nous rappelle qui sont les Brigades Territoriale de Contact dont les policiers qui ont tabassé Michel sont issus.

LES BTC ET LE SYNDROME MALIK OUSSEKINE : DES BRIGADES POUR CHASSER LES “MÉTÈQUES ET LES GAUCHISTES”

L’équipe de petites frappes racistes qui a tabassé un producteur de musique et de jeunes artistes dans et devant un studio privé du 17eme arrondissement le 21 novembre (cf.Loopsider) est issue de la Brigade Territoriale de Contact (BTC) du 17eme.

Les BTC, anciennes BST, sont un dispositif neo-colonial expérimenté dans les banlieues depuis quelques années. Dans la pure tradition de “l’anti-criminalité”, concept inventé par Pierre Bolotte, premier préfet de Seine Saint Denis, fossoyeur des grévistes guadeloupéen en mé 67 (plus de 80 morts) et inventeur de la première BAC en 1971 (Saint Denis toujours), l’objectif de ces unités spéciales est de “taper du délinquant”, de faire du “saute dessus”, notamment sur la base de critères racistes (délit de faciès).

LES BTC ET LE SYNDROME MALIK OUSSEKINE : DES BRIGADES POUR CHASSER LES “MÉTÈQUES ET LES GAUCHISTES”

L’équipe de petites…

Publiée par Désarmons-les sur Jeudi 26 novembre 2020

Les BTC avaient aussi été incorporées dans le dispositif temporaire des Détachements d’Action Rapide (DAR) fin 2018 (vous vous souvenez, quand le gouvernement se faisait dessus) pour aller semer la terreur sur les artères des beaux quartiers en prise à la révolte populaire des Gilets Jaunes. Des centaines de ces pantins violents (et sans conscience, les faits en attestent) s’étaient alors retrouvés armés de LBD et de grenades GMD, équipés à la va-vite de tout ce que les vieux placards de la PP pouvaient contenir de casques de motos et de fringues civiles de tout genre (évidemment, y’avait pas assez d’équipements de maintien de l’ordre pour ces flics non habilités à cette mission) pour aller chasser sur les Champs-Élysées.

Traque sous les porches d’immeubles, ou le syndrome Malik Oussekine…

Ces brigades de mercenaires, idiots utiles d’un système fondamentalement réactionnaire et raciste, agissent comme on l’attend d’eux, c’est à dire comme bêtes en meute…

Dissolution !

Pour aller plus loin, lire notre article sur l’histoire coloniale du maintien de l’ordre :




Source: Cerveauxnondisponibles.net