Juin 23, 2022
Par Debunkers De Hoax
257 visites

Didier Maïsto est le patron responsable du virage démago et réactionnaire de Sud Radio. Reconvertit dans l’anti-système, on le retrouve chez RT ou à essayer de créer de nouvelles plateformes.

L’artisan de la renaissance de Sud Radio

Didier Maïsto, c’est l’illustration du mélange des genres. Après de longues études, puis il rentre au Figaro, et va ensuite passer quelques années comme attaché parlementaire RPR. Juste après, il rentre chez Fiducial, une société multi-services destinés aux entreprises.

En 2016, il est derrière le rachat de Sud Radio par Fiducial, et va devenir président de la station de radio. Rapidement, la radio va quitter le sud et s’installer à Paris. En plus d’y tenir sa propre émission, il participe à l’élaboration d’une ligne politique anti-système, à l’encontre du discours « mainstream ».

Didier Maïsto et le tournant des gilets jaunes

En 2018, il revendique un véritable choc lors de l’épisode des gilets jaunes. Il ira jusqu’à donner une chronique à Étienne Chouard, avant de faire marche arrière. La station s’est déjà structurée autour de la polémique et de la dénonciation d’un discours « bien-pensant ».

Il quitte la radio en 2020, puis rejoint la chaîne Russia Today (RT France) pour animer l’émission « La France Oubliée ». Fin 2021, il lance un pure player (un média qui n’existe que sur internet, en l’occurrence une webTV) : Place des audacieux, dont le concept est de donner la parole à des français « audacieux » (concept proche des Grandes Gueules).

Il intervient régulièrement depuis 2021 en tant qu’invité sur QG Média, un autre pure player lancé par Aude Lancelin.

Pour en savoir plus




Source: Debunkersdehoax.org