Juin 14, 2022
Par Rebellyon
273 visites

Portrait du militant d’extrême droite, agresseur présumé de deux personnes qu’il aurait attaqué au couteau en fin de semaine dernière dans le quartier de la croix-Rousse : cadre du Génération identitaire, on le retrouve dans de nombreux coups tordus du mouvement et autres agressions…

Dans la nuit du 9 au 10 juin, dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, à proximité de la place des Terreaux, le militant d’extrême droite Adrien Lasalle a été arrêté par la police accusé d’avoir poignardé deux jeunes de 18 et 23 ans, l’un à la gorge, l’autre au bras (qu’ils soient assurés de notre soutien, nous leur souhaitons un prompt rétablissement) : au moment de son interpellation, il frappe un des flics… Placé en détention provisoire, il passera aujourd’hui en comparution immédiate.

PNG - 310.5 ko

Adrien Ragot dit « Lasalle » avec ses petits copains identitaires Thaïs d’Escufon et Jérémie Piano.

Né en 1995, Adrien Ragot, dit “Lasalle”, était l’un des cadres de Génération identitaire, présents sur de nombreuses actions coup de poing et agressions menés par le groupuscule identitaire aujourd’hui dissout. Il est en particulier connu pour avoir été l’entraîneur du club de boxe identitaire « l’Agogé » à Lyon :

JPEG - 52.3 ko

Adrien Ragot est le deuxième en partant de la droite.

Mais il a aussi dirigé les entraînements aux sports de combat organisés pendant les universités d’été du mouvement. Il explique, dans une vidéo de la XVIIIe université d’été du mouvement, le sens de ces entraînements : « chez Génération Identitaire nous avons une culture de la défense et nous devons être prêt à faire face à toutes les situations ». On voit aujourd’hui ce que cela signifie…

Publiez !

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info




Source: Rebellyon.info