Janvier 13, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
223 visites


Par Riya Al Sanah (Who Profits), Webinaire de ETUN, le 26 novembre 2020

Vous pouvez activer les sous-titres en Français dans les paramètres

Question : S’il y avait quelque chose qu’un syndicat européen devrait faire, qu’est ce que ce serait?

Riya Al Sanah : Je pense qu’il y a plusieurs choses.

Je pense qu’il doit y avoir une meilleure compréhension de ce qui se passe réellement en Palestine, de ce que ce projet colonial signifie réellement, en terme de réalité sur le terrain et en terme de conditions de vie pour la population et les travailleu.ses.

Il y a une grande vague d’incompréhension et de désinformation en Europe sur la question palestinienne, sur le combat pour la libération, sur ce que ce projet colonial signifie réellement, et comprendre comment il est lié au système capitaliste et impérialiste de manière plus générale.

Je pense qu’il y a beaucoup de travail d’éducation à faire. C’est un premier niveau.

A un autre niveau, le plaidoyer. 

Je pense qu’il faut comprendre que les réalités sont interconnectées, que nous vivons dans un monde globalisé où la Palestine n’est pas juste de l’autre côté du monde, mais est en réalité intégrée à d’autres aspects de la vie quotidienne, peu importe où les gens se trouvent.

Je pense à la possibilité de développer des campagnes autour de certaines entreprises, la possibilité d’initier de la démocratie interne dans les syndicats où chacun peut trouver ses propres moyens de faire pression sur son employeur pour agir selon des valeurs qu’il soutient, et ce n’est pas juste une question de solidarité avec la Palestine, c’est en fait une question de démocratisation du lieu de travail.

Et je pense qu’à ce moment particulier où les attaques viennent de partout, où les syndicalistes sentent la tension où qu’ils se trouvent, nous devons être capable de penser la solidarité internationale comme intégrale à la solidarité entre nous.

La question palestinienne n’est pas une question isolée de la question de la démocratie à une plus grande échelle : démocratie sur le lieu de travail, démocratie au sein de nos pays, démocratie partout où elle se trouve.

Donc nous demandons de faire des campagnes de plaidoyer mais sur la question palestinienne à un sens plus large, pas seulement sur la souffrance des palestinien.nes et sur la volonté d’être un solidarité avec leurs souffrances, mais aussi d’être capable de penser à la manière dont nous lions les solidarités ensemble, de manière à ce que les syndicalistes développent des campagnes qui soient en solidarité avec la Palestine, avec les travailleu.ses palestinien.nes, et qui permettent en même temps de développer leurs revendications propres. Et je pense que notre capacité à lier les luttes ensemble est le vrai sens de la solidarité.

La solidarité n’est pas un acte isolé, mais une action que nous faisons pour tout le monde, peu importe qui nous sommes, et je pense que la question de la Palestine nous donne la possibilité de faire cela, et aux syndicalistes de faire cela, d’une manière très simple. 

Donc je pense que c’est la tâche des syndicats.

La tâche est premièrement une meilleure éducation sur ce qui se passe en Palestine, sur le projet sioniste, sur le fonctionnement économique de l’occupation et comment il s’intègre à un niveau global.

Et également de développer nos méthodes de solidarité, de ne pas penser la solidarité comme une action isolée envers les gens dans le besoin, mais de penser la solidarité comme une action circulaire. Je pense que les syndicats sont les meilleures plateformes pour s’engager dans cette éducation et mener des campagnes simultanément.

Et je pense qu’à ce moment particulier de l’Histoire où les Palestinien.nes font face à un mouvement de contre-révolutions dans la région, et à un projet colonial brutal et incessant, c’est le moment d’agir. 

Le caractère incessant des attaques contre les Palestinien.nes fait partie d’une situation globale où les gens partout dans le monde font face à des attaques par leurs gouvernements, par des fascistes, par leurs patrons. Nous devons pouvoir penser la question de la Palestine dans ce contexte, au lieu de la penser comme un élément isolé…

La vidéo du webinaire en entier (en anglais seulement) :

Solidarité avec les travailleurs palestiniens: la situation du terrain

Source : ETUN

214 Partages




Source: Solidaires.org